- PUBLICITÉ -
Léger, mais fort divertissant

Un scène du film mettant en vedette Paul Rudd (Ant-Man) et Evangeline Lilly (la Guêpe).

Ant-Man et la Guêpe: léger, mais fort divertissant

Ant-Man et la Guêpe

Lisez la critique de Sébastien Trottier sur un film qui vient de prendre l’affiche dans les salles de cinéma. Cette semaine: Ant-Man et la Guêpe.

Il y a trois mois, le film «Avengers: la guerre de l’infini» a livré une histoire chargée d’émotions. Le film «Ant-Man et la Guêpe» , 20e film de l’univers cinématique de Marvel (MCU), est celui-là beaucoup plus léger, mais percutant grâce à son humour, à l’amour père-fille, et l’action qu’il véhicule.

Après les événements survenus dans «Captain America: la guerre civile» , Scott Lang purge une détention à domicile. Restant que quelques jours avant de retrouver sa liberté, Hope van Dyne et son père, le docteur Hank Pym, requièrent ses services, afin de retrouver la mère de Hope et la femme de Pym, Janet Van Dyne (Michelle Pfeiffer), perdue depuis des décennies dans un autre univers. Utilisant leurs appareils hautement avancés de leur laboratoire, ils devront affronter Ava, connue sous le nom de «fantôme» , une jeune femme capable de traverser les surfaces solides, ainsi que Sonny Burch, un revendeur de technologie.

Deux moments hilarants

Tout comme le premier volet, le récit reste un peu à l’écart des autres longs métrages du MCU, puisque son intrigue n’a pas d’impact sur les précédentes productions. Les relations parents-enfants sont au cœur du scénario avec Hank et Hope, Scott et Cassie ainsi qu’un autre duo que je vais vous laisser découvrir.

Deux moments hilarants où je me suis tordu de rire, soit lorsqu’il est question du sérum de vérité, et lorsque le costume défectueux d’Ant-Man, le restreint à la taille d’un enfant de cinq ans. Les nombreux commentaires insolites de l’homme-fourmi sont tout à fait rigolos.

Les effets d’agrandissements et de rétrécissements sont encore mieux au sein de cette suite, notamment lorsqu’Ant-Man et la Guêpe combattent, ou durant les poursuites en voiture. Cette maîtrise de ce pouvoir permet des séquences de prouesses spectaculaires.

L’acteur Paul Rudd est convaincant dans le rôle principal, néanmoins, c’est Evangeline Lilly qui s’en sort avec les grands honneurs en embrassant son destin de super héroïne. Hannah John-Kamen est une antagoniste crédible et touchante sous les traits du «fantôme» , tandis que Michael Douglas (Hank), Michael Peña (Luis, ami-colocataire-associé de Scott), Abby Ryder Fortson (fille du héros) reprennent leurs rôles respectifs. Walton Goggins en méchant trafiquant et Laurence Fishburne en ancien collègue de Pym ne m’ont pas convaincu totalement.

Ne manquez pas les deux scènes postgénériques dont l’une d’elles a un lien direct avec les actions de Thanos.

La semaine prochaine, il sera question du film «Gratte-ciel» .

D’ici là, découvrez le site [http://cine-techno.com] afin de consulter les critiques et l’actualité DVD et Blu-ray.

Ma note, 8/10

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Gagnez 1000$ en cartes-cadeaux, gracieuseté de Hamster Espace Papier

Gagnez 3000$ en forfait Mariage
- PUBLICITÉ -
Top