- PUBLICITÉ -
Chantons sous la pluie: Michael Daniel Murphy sous les projecteurs

Le danseur, comédien, chanteur et musicien originaire de Saint-Eustache, Michael Daniel Murphy, joue présentement dans la comédie musicale Chantons sous la pluie.

Chantons sous la pluie: Michael Daniel Murphy sous les projecteurs

Né à Saint-Eustache sur la rue Gondole, d’une famille musicale, l’artiste multidisciplinaire Michael Daniel Murphy incarnera, en septembre prochain, le rôle de Don Lockwood dans la production montréalaise de la célèbre Chantons sous la pluie, présentée actuellement dans la métropole.

Élevé dans un milieu bilingue, Michael Daniel Murphy a intégré le milieu artistique dès la fin de ses études en comédie musicale au collège Sheridan en Ontario. C’est à l’âge de 19 ans qu’il réalise son rêve, soit de participer au prestigieux Festival Shakespeare de Stratford.

Comédien et musicien au départ, Michael révèle: «La danse, je l’ai apprise dans les comédies musicales. J’aime jouer et danser.» Une passion qui se révèle par les nombreuses productions auxquelles il a participé, dont Chicago, My fair lady ou Un violon sur le toit.

L’artiste explique également que son retour à Montréal coïncide avec son désir de briser les barrières entre le français et l’anglais. «Je m’ennuyais des deux cultures. À Montréal, il y a une énergie créatrice en plus d’être plus près de ma famille.»

Un milieu qui lui plait et qui se distingue. «C’est plus familial au Québec, plus chaleureux et stimulant. C’est quand même très humain», raconte-t-il en ajoutant que jouer en français apporte un défi supplémentaire, celui de s’exécuter dans un «français normatif qui est intéressant parce qu’il fait travailler plus fort.»

C’est avec la production Chicago que Michael Daniel Murphy entre vraiment dans l’univers francophone et c’est en rencontrant Denise Filiatrault qu’il se taille une place parmis les danseurs de Chantons sous la pluie,du 6 au 8 septembre, dans le rôle principal.

Une carrière qui est en évolution, selon lui, et dont il est reconnaissant. «J’ai la chance de travailler beaucoup et de plus en plus, même s’il y a des années qui ont été plus dures que d’autres», affirme-t-il.

Il aborde son prochain défi de Don Lockwood avec le même plaisir. «Je suis vraiment content que Denise me fasse confiance. En plus, c’est une belle compagnie et une belle troupe», déclare-t-il.

Du haut de ses 34 ans et avec près de 15 ans de métier, Michael affiche une grande sagesse concernant sa carrière qui s’étend autant du côté du théâtre, de la musique que du cinéma et de la télévision.

«Je travaille fort, je prends des cours pour me perfectionner. J’avance et ça se fait bien. Le succès, c’est comme si on attend quelque chose, mais c’est le chemin qui est plus important, pour approfondir sa vie et grandir. Je ne m’identifie pas seulement comme un artiste, mais comme un être humain», s’exprime-t-il.

L’homme pour qui le quotidien inclut méditation, composition de musique, écriture de textes, préparation d’auditions, répétitions et performances sur scène, dégage une sérénité lorsqu’il regarde l’avenir.

Ses rêves se traduisent aujourd’hui en projets comme son premier album sur lequel il travaille actuellement. Intitulé Unmade bed, ce dernier proposera un style folk-pop principalement en anglais. «Je fais déjà ce que j’aime, je rêve de partager ma musique.»

C’est également du côté du cinéma et de la télévision que l’artiste multidisciplinaire aimerait davantage s’orienter pour le futur.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top