- PUBLICITÉ -
Récréoka, Oka, Djembés au marché

C’est à l’ombre d’un grand chêne, au bord du lac des Deux Montagnes, qu’on vous invite à battre la cadence.

Cet été à Oka: battez la cadence avec les Djembés au Marché

La chose est apparue il y a deux ans et la réaction du public fut à ce point positive que l’activité Djembés au Marché est de retour, au Marché public d’Oka, qui passe l’été au bord du lac des Deux Montagnes, tout juste en face de la mairie.

Les dimanches 7 juillet, 21 juillet, 4 août et 8 septembre, on battra la cadence, entre 11 h 30 et 13 h 30, alors que le maître percussionniste Martin Goulet et ses camarades de la troupe Sultanosto initieront grands et petits aux rudiments du djembé, ce tambour africain bien connu, mais aussi au doum doum et parfois même aux tubes pentatoniques.

«Il y aura chaque fois une trentaine d’instruments disponibles», indique Frédéric Plourde, de l’organisme Récréoka, responsable de ce ralliement estival. La formule est simple: on s’y pointe, on saisit un instrument et, sous la direction de Martin Goulet ou d’un autre professionnel, on fait de la musique tous ensemble. «Et selon la disponibilité des membres de Sultanosto, il s’ajoute parfois des danses africaines et des chants», poursuit M. Plourde, qui parle alors d’un grand rassemblement populaire, à l’ombre d’un grand chêne.

Et on insiste vraiment sur le caractère participatif de la chose. Du néophyte au musicien aguerri, le maître de jeu distribue les rôles, chacun apporte sa contribution et tout le monde s’amuse. «C’est une sorte de jam/atelier. J’encourage les gens à passer par-dessus leur timidité et à se lancer. Une fois que c’est fait, le plaisir s’installe», ajoute Frédéric Plourde, en parlant de ces moments de création, en groupe, de trames musicales évolutives qui peuvent durer au-delà d’un quart d’heure.

Visitez lamoisson.com
- Publicité -

Une culture à transmettre

Passionné pour les musiques du monde et les percussions traditionnelles, Martin Goulet se rend régulièrement au Sénégal où il prend part à des camps spécialisés. Il en revient tout imprégné d’une culture qu’il s’emploie à transmettre au public québécois, par le biais d’activités comme les Djembés au marché, lui qui dispense également des ateliers de percussions pour le compte du Service des loisirs d’Oka.

Évidemment, l’activité a un impact certain sur l’affluence et l’atmosphère au Marché public d’Oka qui, pour sa part, se tient tous les dimanches, de 10 h 30 à 16 h 30, jusqu’au 8 septembre. Chaque semaine, on y retrouve entre 20 et 25 exposants.

À noter que Récréoka, qui s’affiche sur Facebook, est aussi responsable du Festival de musique d’Oka, un événement qui se tient normalement en septembre, mais qui fera relâche, cette année, l’organisation ayant été perturbée par les inondations printanières. «C’est décevant, mais on sait qu’on va se reprendre», assure Frédéric Plourde.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top