- PUBLICITÉ -
Ces clichés qui font l’histoire

Le soldat Patrick Cloutier et le Warrior Ronald Cross, lors de la crise d’Oka, en 1990.

En 1967, Montréal accueillait l’exposition universelle, sur l’île Sainte-Hélène.

Ces clichés qui font l’histoire

Le Canada sur le vif

Le manoir Globensky et la Corporation du Moulin Légaré attirent votre attention sur cette nouvelle exposition temporaire qu’on y tient actuellement et qui propose un parcours historique jalonné de photographies qui ont façonné notre histoire.

Le manoir Globensky et la Corporation du Moulin Légaré attirent votre attention sur cette nouvelle exposition temporaire qu’on y tient actuellement et qui propose un parcours historique jalonné de photographies qui ont façonné notre histoire.

Intitulée Le Canada sur le vif, cette exposition, produite par la Société Histoire Canada, a été présentée sur la terrasse extérieure du Musée canadien de l’histoire, en 2017, dans le cadre du 150e anniversaire de la Confédération, avant de prendre la route pour une tournée qui prévoit cet arrêt en sol eustachois jusqu’au 2 septembre. Cette version adaptée aux salles d’exposition intérieures a d’ailleurs été vue à Winnipeg et Edmonton, par plus de 21 000 visiteurs.

Vous y verrez des scènes familières, des photos qui ont marqué l’imaginaire, comme cette confrontation entre le soldat Patrick Cloutier et le Warrior Ronald Cross, lors de la crise d’Oka, le but décisif de Paul Henderson, lors de la Série du siècle en 1972, Terry Fox et son Marathon de l’Espoir, les suffragettes, Charles de Gaulle sur le balcon de l’hôtel de ville de Montréal, John Lennon et Yoko Ono, pendant leur bed in pour la paix, et plusieurs autres.

Connaître et comprendre notre passé

«Chaque image rend hommage à une personne qui a marqué notre histoire, résume Andrea T. Bobkowicz, membre du conseil d’administration de la Société Histoire Canada, qui prenait part au lancement de l’exposition. Ces photos nous rappellent des événements du passé, marqués par la tragédie ou la joie, comme autant de traces des réussites, des échecs et des sacrifices qui ont façonné l’histoire du Canada.»

D’autres clichés évoquent des événements politiques ou culturels, comme l’Expo 1967, la guerre, la montée du séparatisme, des moments d’évolution sociale, comme le mariage gai, toutes ces images étant mises en contexte grâce à la plume d’écrivains, de journalistes et d’historiens.

«Le mandat du Musée canadien de l’histoire, a souligné Mme Bobkowicz, est de préserver, d’étudier et de présenter l’histoire du Canada afin d’accroître la connaissance et la compréhension de notre passé national. Le travail de la Société est de rendre le tout pertinent, attrayant, stimulant et accessible.»

À noter que cette exposition vous est offerte tous les jours, de 10 h à 17 h. Une fois sur place, vous pouvez en profiter pour visiter l’exposition permanente, La Rébellion de 1837 dans le comté de Deux-Montagnes. Le manoir Globensky (ou Maison de la culture et du patrimoine) est situé au 235, rue Saint-Eustache.

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Concours IGA Lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top