- PUBLICITÉ -

Crédit photo: Archives Radio-Canada – La nouvelle bibliothèque à Oka portera le nom de Myra Cree.

Ce sera la Bibliothèque Myra-Cree à Oka

C’est lors de la séance régulière du Conseil municipal du mois d’avril que le maire d’Oka, Pascal Quevillon, a procédé au dévoilement officiel de la dénomination de la nouvelle bibliothèque municipale, qui portera dignement et fièrement le nom de Bibliothèque Myra-Cree.

Cette annonce, qui s’est faite en compagnie des personnes présentes à l’assemblée municipale, dont quelques membres de la famille de madame Cree, et des internautes connectés via la Web-diffusion, est le résultat d’un sondage mené auprès de la population en mars dernier.

«Après la maison, le travail ou l’école, la bibliothèque municipale devient un troisième lieu de rassemblement privilégié pour les citoyens de tous âges, c’est pourquoi nous avons souhaité consulter la population afin de lui trouver une dénomination distinctive», a exprimé le maire d’Oka.

Pour ce faire, un groupe de travail s’est rassemblé afin de présenter une proposition de noms à la population. «Je remercie et souligne la collaboration, du conseiller Jules Morin, des citoyennes Lucie Massé (Club des lecteurs d’Oka), Réjeanne Cyr (Société d’Histoire d’Oka) et Chantal Bourdon (Société Arts et Culture d’Oka, comité Bibliothèque et culture) ainsi que des gestionnaires Marie-Ève Maillé (Loisirs et culture) et Colette Beaudoin (Communications et tourisme)», a précisé M. Quevillon.

Le plus grand nombre de votes

Parmi les choix proposés, c’est celui de Myra Cree qui a obtenu le plus grand nombre de votes de la part des citoyens. «Ayant reçu 80 votes sur 172, nous sommes heureux de constater que les citoyens aient été nombreux à répondre au sondage», a souligné Jules Morin, conseiller municipal siégeant sur le comité Bibliothèque et culture.

Dans l’attente de l’inauguration officielle de la Bibliothèque Myra-Cree, qui, selon la bonne continuité de l’avancement des travaux d’aménagement se planifie pour la période estivale, le conseil municipal est fier d’honorer le nom de cette citoyenne d’exception dans la mémoire collective okoise.

«Ce nom est très bien choisi, il est représentatif, distinctif et surtout significatif. Rappelons que Myra Cree est une femme érudite, aux origines mohawk, amoureuse des mots et de la langue française. De plus, elle est devenue, en 1973, la première femme chef d’antenne au Téléjournal de Radio-Canada et ainsi l’une des plus grandes voix de la radio au Québec. Dans notre société qui se renouvelle équitablement, la Bibliothèque Myra-Cree porte le nom d’une grande femme, dont l’impressionnant parcours est connu et reconnu nationalement», a conclu le maire d’Oka, Pascal Quevillon.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top