- PUBLICITÉ -
Steve Hill–The Paul Deslauriers Band

Steve Hill: Solo Recordings Volume 2 – The Paul Deslauriers Band: The Paul Deslauriers Band

Steve Hill–The Paul Deslauriers Band

Steve Hill: Solo Recordings Volume 2 – [http://stevehillmusic.com/fr]

Après le succès obtenu avec l’album Solo Recordings Volume 1, paru au mois de mai 2012, lequel a été suivi, en novembre dernier, de Solo Recordings 1 ½, l’explosif guitariste Steve Hill récidive avec le volume 2 de ses enregistrements solos. Seul aux commandes, le Trifluvien d’origine qui a fait ses débuts sur scène à l’âge de 16 ans livre cette fois 11 morceaux, ce qui porte à 27 le nombre de pièces que celui-ci a enregistrées depuis le début de ce projet musical. Entremêlant joyeusement le blues, le rock’n’roll, le folk et le country, Steve Hill a ajouté quelques instruments à son arsenal de soliste. En plus de chanter et de manier guitare et basse, Hill joue aussi de l’harmonica sur quelques pièces, active une grosse caisse, une caisse claire, des cymbales «hi‑hat», ainsi que d’autres percussions avec ses pieds! Nous avons donc droit, plus que jamais, à un véritable homme-orchestre, rôle qu’il assume sur scène debout, et non assis comme plusieurs autres. Bien évidemment, c’est à fond la caisse – pendant que les voisins n’y sont pas (!) – qu’il faut écouter ces nouvelles pièces du grand guitariste qu’est Steve Hill.

The Paul Deslauriers Band (PDB): The Paul Deslauriers Band (Big Toe Recording) – [www.pauldeslauriersband.com]

Après les deux et très excellents albums (En duo et Southland) enregistrés avec la chanteuse Dawn Tyler Watson, dont le plus récent a paru en 2013, le guitariste Paul Deslauriers est de retour avec un premier album éponyme signé The Paul Deslauriers Band, ou le PDB. Lui-même un pilier du blues québécois, le chanteur, guitariste et compositeur Paul Deslauriers est ici à la tête d’un trio regroupant deux autres piliers, Greg Morency à la basse et Sam Harrisson à la batterie. Au total, les trois musiciens cumulent 10 prix Lys Blues au Québec. Aussi, le band peut compter sur l’harmoniciste et multi-instrumentiste Steve Marriner et le guitariste Steve Strongman comme invités spéciaux. Enregistré live en studio, sans artifice et sans s’appuyer sur la technologie moderne, l’album est l’occasion d’entendre sept chansons originales et trois reprises de grands classiques – Love In Vain, de Robert Johnson, Nodody’s Fault But Mine, de Willie Johnson et Not Fade Away, Buddy Holly – empreintes bien sûr de blues et de rock’n’roll. Avec cet album, Paul Deslauriers n’a certainement rien à envier aux autres bluesmen de ce monde.

Molly Thomason: Colombus Field [http://mollythomason.com] – Jeune artiste de 18 ans, la Néo-Écossaise Molly Thomason, maintenant installée à Toronto, propose ces jours-ci un troisième album en quatre ans, regroupant cette fois 10 pièces. Le rock’n’roll classique ramené en 2014 est ici à l’honneur, mais surtout porté par une rockeuse à la fois énergique et fougueuse.

Daphnée: La Fauve [www.naive.fr/artiste/daphne] – Faisant suite à son acclamé album Hommage à Barbara en 2012, la chanteuse française Daphnée nous revient avec La Fauve, un quatrième disque studio incluant un duo avec Benjamin Biolay. Les 14 nouvelles chansons sont toutes signées Daphnée, paroles et musique.

Ariane Moffat: Soleil, chaleur (Mo’Fat Productions) – Afin de célébrer l’arrivée du printemps et en attendant la sortie d’un nouvel album dont elle a commencé l’écriture, Ariane Moffat offre ces jours-ci de télécharger gratuitement, pour une durée limitée, sa toute nouvelle chanson, Soleil, chaleur, un tire entraînant et plutôt lounge  ll suffit pour ce faire de se rendre sur son site Web, à l’adresse [http://www.arianemoffatt.com].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top