- PUBLICITÉ -
Serge Fiori– Indila - Stromae - Yves Léveillé

Serge Fiori: Serge Fiori – Indila: Mini World

Serge Fiori– Indila – Stromae – Yves Léveillé

Serge Fiori: Serge Fiori (GSI Musique) – [www.sergefiori.com] – Plusieurs espéraient ce retour, après 28 ans d’absence sur disque, avec grande impatience. Certifié disque d’or (40 000 exemplaires) dix jours à peine après sa sortie, ce qui n’est pas rien en ce monde virtuel des années 2010, le nouvel album de Serge Fiori était, effectivement, fort attendu. En fait, ce nouvel album, on ne l’attendait plus. Voilà qu’il vient égayer et ensoleiller nos oreilles en ce printemps qui tarde, lui, toujours à arriver comme il se devrait. En tout, ce sont 11 pièces, y compris un court épilogue musical, que l’ex‑leader du groupe Harmonium a ici concoctées sur cet album, à commencer par Le monde est virtuel, premier extrait radio dans lequel il est question de nouvelles réalités, comme Facebook, Twitter, Viagra, Cialis. Tout cela enrobé du son de cette guitare 12 cordes et de cette voix qui nous rappellent cette belle époque des années 1970 où Serge Fiori et le groupe Harmonium écrivaient l’histoire musicale québécoise à chaque nouvel album. On retiendra aussi que Fiori, 62 ans, possède encore cette voix harmonique qu’il maîtrise toujours avec perfection, comme si les années n’avaient pas passé. On retiendra aussi que Fiori maîtrise toujours ce talent à créer des atmosphères et des textures sonores qui résonnent encore et encore dans nos têtes. Retour donc plus que réussi pour Fiori que ce nouvel album. L’attente en valait finalement la peine!

Indila: Mini World (Universal Music) – [www.indila.com] – Si vous ne connaissez pas encore Indila, il n’en est rien en France, où la jeune chanteuse parisienne vient de détrôner un certain Stromae en lui ravissant la première place du top albums une semaine après la sortie de son premier album. Ce qui n’est pas un mince exploit si l’on considère que le Belge l’occupait depuis l’été dernier. Si celle‑ci se fait discrète sur elle-même, sur son âge, il n’en est rien lorsque vient le temps d’interpréter les 10 chansons que l’on retrouve sur cet album. La chanteuse à l’abondante chevelure noire possède une voix puissante, portée par des arrangements soignés, des rythmes entraînants et envoûtants. La toute première pièce, Première danse, très dance, donne d’ailleurs joliment le ton à un album sur lequel l’artiste mélange habilement la variété, les cordes, l’électro, les sons indie et même le R’n’B. Certes, une belle découverte!

Stromae: Racine carrée (Universal Music) – [http://stromae.net] – L’auteur-compositeur-interprète belge Stromae, qui sera en spectacle au Centre Bell, les 17 et 18 juin prochain, dans le cadre des Francofolies de Montréal, vient de voir son album Racine carrée, franchir la barre des 40 000 albums vendus de ce côté-ci de l’océan Atlantique, lequel est maintenant certifié disque d’or au Canada. Rappelons que l’homme aux beats irrésistibles a aussi remporté trois trophées aux récents Victoires de la musique, en France, dans les catégories Artiste interprète masculin, Album de chansons avec Racine Carrée et Clip avec Formidable.

Yves Léveillé: Essences des bois (Effendi Records) – [www.yvesleveille.ca] – Le talenueux pianiste, compositeur et jazzman Yves Léveillé vient de lancer avec un septième album en carrière, cette fois avec un…. septette. En plus de Roberto Murray (saxophones), Adrian Vedady (contrebasse) et Alain Bastien (batterie), qui accompagnaient Léveillé sur son précédent album, François Richard (flûtes), Marjorie Tremblay (hautbois et cor anglais) et Simon Aldrich (clarinettes) complètent la formation élargie. Au menu, huit pièces – au total, plus de 60 minutes de musique  – mettant à l’honneur les couleurs des bois et la souplesse énergique de la section rythmique.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top