- PUBLICITÉ -
Pacifika - André Mathieu

Pacifika: Supermagique - André Mathieu joue André Mathieu

Pacifika – André Mathieu

Pacifika

Supermagique

Waterpack Recordings – Fontana North

[www.pacifikaonline.com]

Après un premier album, Asunció, paru en 2008, et qui avait été accueilli élogieusement par la critique et le public, le groupe Pacifika a terminé l’année 2010 en proposant un deuxième album en carrière, lequel s’est depuis attiré tout autant d’éloges, sinon plus. Formation basée à Vancouver, Pacifika n’a cependant rien d’anglophone. On y retrouve Silvana Kane, chanteuse d’origine péruvienne, qui parle tant l’espagnol, l’anglais que le français, Adam Popowitz, guitariste canadien, et Toby Peters, bassiste canadien ayant grandi à la Barbade. Chacun, en formant Pacifika, y a amené ses influences musicales: flamenco, électronique, indie rock, folk arménien, pop, jazz, hip-hop et rythmes caribéens. Ces différentes influences musicales se traduisent, sur ce nouvel album, par une musique «groovante», surnommée «global pop», se situant à mi-chemin entre musique du monde et pop actuelle. La réunion de ces trois univers a surtout le mérite de nous permettre de découvrir 13 nouveaux titres interprétés tant en anglais, en espagnol qu’en français sur des rythmes aériens, mais aussi rythmés, inventifs et colorés. Aussi, on ne saura résister au charme de la voix de la chanteuse Sylvana Kane. À noter que iTunes USA a nommé l’album Supermagique le meilleur album de musique du monde de l’année 2010! Mentionnons, au passage, que la formation de Vancouver sera de passage au Centre d’art La petite église, à Saint-Eustache, le vendredi 28 janvier dans le cadre d’une tournée au Québec. Très certainement, un spectacle à ne pas manquer! D’ici là, il ne faut pas manquer ce très bel album.

 •••

André Mathieu

André Mathieu joue André Mathieu

Fedelio Archives

[www.fideliomusique.com]

Si la salle André-Mathieu, à Laval, est bien connue du public, celui à qui l’on doit ce nom l’est beaucoup moins. Depuis plusieurs années, certains cherchent cependant à mieux faire connaître cet enfant prodige, compositeur et pianiste de génie qui, après avoir été acclamé, a terminé sa vie dans la misère et l’oubli, pour mourir de façon mystérieuse en 1968 à l’âge de 39 ans. Parmi ceux qui font revivre son nom, il y a le pianiste Alain Lefèvre, qui aura enregistré sur disques plusieurs pièces de celui qu’il avait surnommé le «Mozart québécois» (il a composé son premier concerto à l’âgé de 4 ans et joué sur scène à l’âge de 5 ans!), mais aussi Georges Nicholson, réalisateur et chroniqueur pour Radio-Canada, et auteur d’une récente biographie sur André Mathieu. Dans ses recherches, celui-ci a réussi à dénicher des enregistrements inédits du compositeur lui-même. Ces fameux enregistrements, datant de 1933 à 1953, ont été restaurés au goût des années 2010, même si les «bruits de fond» et le grattement de l’aiguille ont été jalousement conservés afin de ne pas «nuire à la présence et la chaleur de l’interprétation». Cela a pour résultat de permettre d’entendre enfin André Mathieu jouer lui-même… ses propres œuvres au piano. Voilà, maintenant on sait qu’André Mathieu, c’est plus qu’une salle de spectacle!

 

 

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section Concours

Concours Mariage 2019
- PUBLICITÉ -
Top