- PUBLICITÉ -
Le mur du son : Jean Leloup – Roberto López – The Paul Deslauriers Band

Jean Leloup: L’Étrange pays (Dare to Dare Records).

Le mur du son : Jean Leloup – Roberto López – The Paul Deslauriers Band

Découvrez de nouvelles sorties musicales. Cette semaine: Jean Leloup, Roberto López et The Paul Deslauriers Band.

Jean Leloup

L’Étrange pays

Dare to Dare Records

[www.roiponpon.ca]

Ce n’est pas la première fois qu’il nous fait le coup. Il s’éclipse, puis, voilà que ressurgit Jean Leloup, avec un nouveau projet musical. Cette fois, c’est un simple album guitare-voix qu’il a choisi de nous offrir; en fait, 13 chansons qu’il a enregistrées «comme elles sont quand elles arrivent, en jouant de la guitare dehors, le soir, la nuit» , comme l’écrit le principal intéressé, ajoutant que «toutes les chansons ont été jouées live dehors, garanties 100 % non formatées…» . Cela donne, oui, un album minimaliste sur le plan musical, mais la guitare, la voix et les paroles, cette fois, prennent toute la place à laquelle elles ont droit. Une guitare et une voix peuvent s’avérer efficaces, et Leloup, en grand génie qu’il est, en fait ici une démonstration éloquente. Gageons, cependant, que ces chansons prendront un jour une nouvelle couleur musicale. D’ici là, apprécions un Jean Leloup toujours aussi pertinent!

 

Roberto López

Kaleido strópico

Curura Musique

[https://robertolopez.ca/fr]

Installé à Montréal depuis 1994, l’auteur-compositeur-interprète d’origine colombienne Roberto López est de retour avec un cinquième album qui fera incidemment l’objet d’un spectacle-lancement ce jeudi 30 mai, à 20 h, au O Patro Vys. Celui qui est sans contredit devenu une figure incontournable des musiques métissées au Canada, propose sur ce nouvel album 10 pièces très enjouées, très rythmées. Celles-ci s’inspirent de la champeta, une musique afro-colombienne, et du concept des «Picós» (Soundsystems de la côte caraïbe colombienne). L’album se démarque également par ses arrangements des cuivres et de basse à la Mowtown, de funk et de musiques latines, sans oublier une guitare électrique bien à l’avant-plan. Un album, bref, parfait pour l’été à venir.

 

The Paul Deslauriers Band

Bounce

Disques Bros

[www.pauldeslauriersband.com]

Trois ans après la sortie de Relentless, le Paul DesLauriers Band est de retour avec un nouvel album regroupant 12 pièces originales, sans oublier une reprise du classique Jumpin’ at Shadows, popularisé par Peter Green et Fleetwood Mac. Baignant comme il se doit dans le blues et le rock, l’album nous fait entendre un trio en belle forme, avec les guitares rugissantes de Paul DesLauriers, la batterie lourde et précise de Sam Harrisson, et la basse vrombissante du nouveau bassiste Alec McElcheran. On pourra d’ailleurs entendre le tout live dans le cadre du prochain Festival international de jazz de Montréal.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top