- PUBLICITÉ -
Gilles Vigneault - Luz Casal

Gilles Vigneault:Retrouvailles - Luz Casal: La Pasión

Gilles Vigneault – Luz Casal

Gilles Vigneault

Retrouvailles

tandem.mu

Le Québec est une société distincte. En effet, le Québec doit être la seule contrée à travers le monde à voir autant d’albums de reprises et duos à avoir été enregistrés ces dernières années. En voici donc un énième, celui-là mettant en vedette le très célèbre natif de Natashquan et Placidien d’adoption, Gilles Vigneault. Notre chantre national, toujours en excellente forme et volubile à 81 ans, a donc convié 16 chanteurs de la francophonie à revisiter avec lui autant de chansons de son imposant répertoire. Pour ces retrouvailles, on retrouve donc les Louise Forestier, Catherine Major, Florent Vollant, Jean-Pierre Ferland, Loco Locass, Les Charbonniers de l’enfer (avec lesquels il a fait une tournée en 2007) et même Nana Mouskouri, Julos Beaucarne et Charles Aznavour (une première rencontre entre les deux hommes), sans oublier sa fille, Jessica Vigneault. L’occasion est ici belle pour redécouvrir ces chansons et même d’en découvrir des moins connues, comme Je ne dirai plus. Parmi les chansons les plus connues du grand public qui ont été retenues, mentionnons La danse à Saint-Dilon, Quand vous mourrez de nos amours, Gros Pierre, Tout le monde est malheureux et Jack Monoloy. Ce qu’il y a de réjouissant avec cet album, réalisé par son grand complice qu’est Bruno Fecteau, c’est que chacun des chanteurs invités a su s’approprier, avec ses couleurs, les chansons à interpréter en duo avec Gilles Vigneault. On a donc l’impression qu’il s’agit de chansons des artistes invités. Ce dernier leur laisse incidemment la place voulue, ayant même la grande amabilité de leur donner l’occasion de commencer 13 des 16 chansons retenues. Celui qui fêtera ses 50 ans de carrière au mois d’août a tellement aimé l’expérience qu’un deuxième album de duos, «nécessaire» aux yeux de Vigneault lui-même, est déjà sur sa liste de projets.

•••

Luz Casal

La Pasión

Blue Note – EMI
[www.luzcasal.es]

Célèbre en Espagne comme chanteuse de rock’n’roll, une carrière amorcée en 1980, Luz Casal a été approchée un 12 avril 1991 par le réalisateur Pedro Almodovar pour interpréter deux chansons dans son film Talons aiguilles. Les chansons en question ont pour titre Piensa en Mi, un boléro peu connu du compositeur mexicain Agustin Lara et Año de Amor, un succès des années 1960 de la star italienne Mina composé par Nino Ferrer, traduites pour l’occasion en espagnol. La bande originale du film connaîtra un succès international et, à ce moment, Luz Casal, malgré sa réputation de rockeuse, a la folle envie d’enregistrer un disque entier de boléros, ce à quoi sa maison de disques n’est pas prête. Dix-huit ans plus tard, Luz Casal, après une riche carrière au cours de laquelle elle a repris (en espagnol) Cabrel et Dalida, enregistré, en français, des duos avec Étienne Daho ou Raphael, réalise enfin son rêve avec l’album La Pasión. Le tout survient après que la chanteuse ait été traitée pour un cancer. Dès lors, elle n’avait qu’un souhait, faire ce disque de boléros. L’album, déjà vendu à plus de 120 000 exemplaires en France, est disponible au Québec depuis le 20 avril dernier. Accompagnée d’un grand orchestre composé de musiciens cubains, péruviens et vénézuéliens, la chanteuse espagnole de 51 ans y reprend, avec sa voix chaude et rocailleuse, un répertoire de 11 standards cubains et mexicains des années 1930 et 1940. Voici un album tout à fait rétro et langoureux qui saura donner grand plaisir aux amateurs du genre.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

concours-iga-lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top