- PUBLICITÉ -
Fred Pellerin - Nicolas Pellerin- Dumas

Fred Pellerin: Silence - Nicolas Pellerin et les Grands Hurleurs - Dumas: Traces

Fred Pellerin – Nicolas Pellerin- Dumas

Fred Pellerin

Silence

Disques Tempête

www.fredpellerin.com

Nicolas Pellerin et les Grands Hurleurs

Disques Tempête

www.nicolaspellerin.com

Après un premier album vendu à plus de 45 000 exemplaires et lauréat d’un Félix pour l’Album traditionnel de l’année en 2007, les deux frères Pellerin, Fred le conteur, et Nicolas le violoniste, nous proposent ces jours-ci de les découvrir dans leurs univers musicaux personnels. Tout d’abord, Fred Pellerin. Ceux et celles qui ont vu son dernier spectacle savent maintenant qu’il est non seulement un habile et ingénieux conteur, mais aussi un excellent interprète. Il nous convie ainsi à découvrir ce nouveau talent avec un album regroupant 12 pièces, dont certaines qu’il a livrées lors de ce dernier spectacle. Il s’agit de neuf pièces qui l’ont touché au fil de sa vie et de ses rencontres, dont Mille après mille (que son père a interprétée avec Willie, le véritable), Quand vous mourrez de nos amours et Mommy ainsi que trois pièces qui portent sa signature. Déjà bon conteur, le p’tit vlimeux de Saint-Élie-de-Caxton s’avère aussi un excellent chanteur, qui saura vous toucher au cœur, et dont l’album est déjà certifié or (plus de 40 000 copies vendues). Puis Nicolas Pellerin, violoniste et chanteur, qui, après cet album avec son frère Fred, a décidé de voler de ses propres ailes en fondant, il y a moins d’un an, son propre groupe de musique traditionnelle. Le trio des Grands Hurleurs, complété par le bassiste Simon Lepage et le guitariste Simon Marion, a retenu pour cet album éponyme 12 chansons traditionnelles, principalement des histoires d’amour, teintées, sur le plan musical, d’une petite touche de modernité et d’arrangements peaufinés, que sauront apprécier les amateurs du genre. Deux frères, deux univers à découvrir.
•••

Dumas

Traces

La Tribu

www.dumasmusique.ca

On ne peut, certes, reprocher à l’auteur-compositeur et interprète Dumas d’être un fainéant. En un an, presque jour pour jour, celui-ci a effectivement enregistré et endisqué plus d’une quarantaine de chansons dans le cadre d’un projet musical hors du commun. Après les minialbums Nord, Rouge, Demain et Au bout du monde, parus en édition limitée, voici donc Traces, l’aboutissement de ce travail de longue haleine en studio. Il reprend onze des pièces que l’on retrouve sur les quatre précédents albums, ainsi que deux nouveaux titres. Au total donc, ce sont 56 chansons que Dumas aura enregistrées en un an. Pas mal, n’est-ce pas? Le plus récent album réunit donc des chansons des albums précédents, que Dumas a, bien sûr, fignolées et réarrangées pour leur donner une nouvelle couleur. À l’instar d’un Daniel Bélanger qui ne fait pas les choses comme les autres, Dumas nous offre ici un album d’une belle créativité sur le plan musical. Certes, Dumas est un véritable génie du studio et ce nouvel album ne fait qu’ajouter à cette réputation. Maintenant que le tout est complété, Dumas repart en tournée et il sera au Centre d’art La petite église, à Saint-Eustache, le vendredi 5 février prochain. Et encore là, on peut s’attendre à des surprises!
•••

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top