- PUBLICITÉ -
Tyler Cross

Tyler Cross (Dargaud) 

Tyler Cross

Un bon polar, ça vous tente? C’est ce que proposent justement le scénariste Fabien Nury et le dessinateur Brüno dans un polar intitulé tout simplement Tyler Cross (Dargaud). Il s’agit ici d’un récit complet mettant justement en scène un certain Tyler Cross, un braqueur des années 1950 qui s’est vu confier la mission de voler 17 kilos d'héroïne pure en retour de 150 000 $. Rien de plus simple pour un braqueur!

Mais voilà, la mission ne tourne pas comme prévu: ses deux coéquipiers meurent dans l’opération, l’homme qui lui a confié cette mission meurt aussi, étouffé avec une olive, et Tyler n’a plus que très exactement 21,81 $ en poche. À pied, seul, au fin fond du Texas, il croise sur sa route une petite ville, Black Rod, contrôlée par un magnat du pétrole et ses fils. Tyler Cross y laissera un souvenir impérissable…

Né en Allemagne en 1975, mais résidant aujourd’hui à Nantes, en France, Brüno a débuté dans la bande dessinée en 1996. Il multiplie par après les collaborations, entre autres avec Fabien Nury, avec lequel il réalise Atar Gull ou le destin d’un esclave modèle, un album qui se verra récompensé par le prix Bulles de Cristal 2013 dans la catégorie 15‑18 ans.

Pour ce qui est du Français Fabien Nury, né en 1976, il est connu comme scénariste des séries Le Troisième Testament, W.E.S.T., Le maître de Benson Gate et la série historique Il était une fois en France, pour laquelle on lui a décerné, en 2011, le Prix de la meilleure série au Festival international de la bande dessinée d’Angoulême.

De nouveau réunis, Fabien Nury et Brüno ont donc choisi de s’offrir un polar pas piqué des vers, presque à la Sergio Leone. Le récit réunit tout ce qu’il faut pour satisfaire les amateurs du genre: un braqueur, la mafia, un bled perdu soumis à un gros propriétaire, des femmes fatales… et des revirements de situation inattendus. L’histoire, qui se décline sur 90 planches, profite non seulement d’un scénario bien inspiré, mais aussi des dessins de Brüno qui s’amuse ici, souvent, à découper ses planches en quatre ou cinq bandes. N’oublions pas aussi l’efficace travail du coloriste Laurence Croix. Du beau travail à trois!

Notons, enfin, que l’album comporte à la fin un cahier graphique réunissant les dessins de quatre amis des auteurs, dont Richard Guérineau et Pierre Alary.

Ah oui! Est‑il nécessaire d’ajouter que l’album, déjà, a reçu le Prix de la BD du Point 2013 et qu’il a été qualifié par le journal français Le Point comme étant «un petit bijou à déguster avec un whisky pur, sans glace». Que dire de plus, sinon qu’il serait temps de sortir le whisky?

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top