- PUBLICITÉ -
La colère de Fantômas

La colère de Fantômas: Les bois de justice (Dargaud).

La colère de Fantômas

Il y a 100 ans, le 10 février 2011, naissait un personnage de fiction qui allait devenir une icône de la littérature populaire française: Fantômas. Créé par Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas est cependant loin d’être un enfant de cœur. Considéré comme un génie du crime, surnommé le «maître de tout et de tous», le «tortionnaire» ou encore «l'insaisissable», son visage et sa véritable identité demeurent inconnus. Il est cruel et n'hésite pas à torturer et à tuer pour arriver à ses fins.

En tout, Fantômas vivra une cinquantaine d’aventures, dont la majorité a été écrite par les deux auteurs entre 1911 et 1913. Cinq films seront tournés à l’époque, inspirés des romans de Souvestre et Allain. Dans les années 1960, certains se rappelleront peut-être de l’adaptation cinématographique humoristique qui mettait alors en vedette Jean Marais et Louis de Funès. Fantômas a aussi été adapté en bande dessinée à quelques reprises, entre autres, dans les années 1990, dans trois albums signés par le scénariste Luc Dellisse et le dessinateur Claude Laverdure dans la collection BDétectives de l’éditeur Lefrancq.

Voilà que l’œuvre de Pierre Souvestre et Marcel Allain refait son apparition dans le monde du neuvième art avec la parution de la série La colère de Fantômas. Le premier des trois tomes annoncés a pour titre Les bois de justice (Dargaud). Il a la particularité d’être signé par le romancier français Olivier Bocquet et la dessinatrice québécoise Julie Rocheleau.

Dans ce premier tome, qui se déroule en 1911, les lecteurs retrouveront d’abord en flashback un Fantômas perpétrant son premier méfait en se prenant à une mère et son jeune enfant de 10 ans. Le policier Juve promet à la mère de s’occuper de son garçon, avant que celle-ci ne meure. Seize ans plus tard, Juve est devenu inspecteur et le jeune garçon rédacteur en chef adjoint. C’est aussi le moment de consécration pour Juve qui a réussi à arrêter Fantômas, à le faire juger, puis à le faire exécuter à la guillotine. Ressuscité des morts, Fantômas est cependant de retour quelques jours plus tard, et en colère. Gare à ceux qui s’en sont pris à lui…

Dans ce premier tome, rempli de rebondissements, Olivier Bocquet, lauréat du concours Thrillermania 2009 pour son polar Turpitudes (Pocket), propose ici une intrigue policière méticuleusement construite et pleine de rythme. Quant à Julie Rocheleau, coauteure de l’album plusieurs fois primé La fille invisible (Glénat Québec), elle met en scène ce récit avec un dessin très stylisé qui ajoute à l’intrigue.

Fantômas est de retour! Tenez-vous le pour dit: terreur et fascination sont au rendez-vous!

Prenez note que l’album Les bois de justice sera officiellement lancé au Québec ce jeudi 7 mars, dès 18 h, à la librairie Planète BD, située au 3883, rue Saint-Denis, à Montréal. La dessinatrice Julie Rocheleau sera présente et un ex-libris sera offert gratuitement à l’achat de l’album en question.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top