- PUBLICITÉ -
French Kiss 1986 – Les Québécois – Garfield

French Kiss 1986 (Glénat Québec)

French Kiss 1986 – Les Québécois – Garfield

La bande dessinée québécoise n’a peut-être pas tout l’espace voulu dans les quelque 5 000 albums et plus publiés chaque année dans la francophonie, mais certains titres et auteurs du Québec trouvent cependant le moyen de se démarquer grâce à des maisons d’édition comme La Pastèque, Les 400 coups ou encore Glénat Québec. Cette dernière propose incidemment de découvrir ces jours-ci le plus récent album de Michel Falardeau, auteur du one-shot Luck (Dargaud) et de la série Mertownville (Paquet).

Dans ce nouveau one-shot déjà fort bien accueilli, l’auteur de Québec propose de suivre papa Étienne racontant à ses jeunes enfants Lucas et Leïa, comment il a rencontré maman. Retour donc en 1986. Papa Étienne a alors 9 ans et il est le capitaine pirate de la rue Beaulieu. Son ennemi juré est La Grande Rousse, capitaine du clan de la rue Perron, dont faisait partie la petite Marie aux cheveux noirs qu’il aime en secret… L’auteur permet ici à ses lecteurs de renouer avec les univers de Roméo et Juliette, ainsi que celui de Peter Pan et de La guerre des tuques, le temps d’un été. Tous se reconnaîtront sans aucun doute dans ces amicales guerres entre bandes d’enfants et amours de jeunesse que tous ont connus. Un récit d’un peu plus de 140 pages rafraîchissant et attachant, qui saura très certainement se démarquer.

Les Québécois

Après un premier album paru en 2011, le dessinateur, caricaturiste et dessinateur Yoh, qui collabore au magazine Safarir, nous revient avec une nouvelle série de vignettes thématiques dans lesquelles il s’amuse gentiment, sur deux ou trois pages, des travers des Québécois. Avec ce deuxième tome de la série Les Québécois (Boomerang), il est cette fois question, entre autres, des vacances d’été, de camping, de cinéma, de fast food, de la Saint-Valentin et ainsi de suite. Il s’agit ici de clins d’œil qui n’ont rien de méchant, mais qui feront sûrement sourire!

Une application Garfield

Personnage créé par Jim Davis et dont les premiers comics strips ont paru en 1978, le chat Garfield est vite devenu une icône de la bande dessinée américaine. Comme tout bon chat qui se respecte, il aime manger (en particulier de la pizza) et dormir, tout comme il adore embêter son maître Jon et son camarade, le chien Odie. Le chat Garfield est maintenant présent sur les téléphones intelligents avec une toute nouvelle application qui a pour nom Garfield-BD du jour, laquelle donne droit à un nouveau gag par jour. Disponible sur App Store et sur Google Play, l’application est téléchargeable gratuitement jusqu’au 16 décembre prochain.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top