- PUBLICITÉ -
Au programme, des concerts, une tournée en France et un livre de recettes

(Photo Yves Déry) - Lucie Binette, choriste et administratrice, Constance Joanette, présidente fondatrice, et Andrée Morin, vice-présidente, posent en compagnie de Claire Lachance, choriste, Lucie Philibert, trésorière, Pierre Turcotte, directeur musical, et Odile Terreau, présidente de l’Ensemble choral de Saint-Eustache.

Au programme, des concerts, une tournée en France et un livre de recettes

Ensemble choral de Saint-Eustache

L’Ensemble choral de Saint-Eustache, sous la direction musicale de Pierre Turcotte, semble résolument avoir le vent dans les voiles alors que ses prochains concerts prendront successivement l’affiche à Saint-Eustache, puis à Paris. «C’est lors d’un séjour de deux mois à Paris l’été dernier que j’ai proposé qu’on réunisse les deux chœurs: Ensemble choral de Saint-Eustache et Les chanteurs de Saint-Eustache, pour un concert», relate M. Turcotte.

Un souhait qui a rapidement trouvé écho chez nos cousins de la France puisque le 20 juin prochain, 23 choristes et un pianiste issus de l’Ensemble choral de Saint-Eustache s’envoleront à destination de la France. Au menu, deux concerts prévus, soit le 24 juin, en l’église Saint-Eustache, située dans le quartier des Halles de Paris, et le 3 juillet, en l’église Saint-Eugène–Sainte-Cécile, située dans le IXe arrondissement.

Concerts Pour une joie et Brahms

D’ici là, l’Ensemble choral de Saint-Eustache se produira aussi en sol québécois, plus précisément en l’église Saint-Eustache, le vendredi 12 juin prochain, à 20 h. Intitulé Pour une joie, ce concert puise son inspiration à même l’œuvre majeure qui y prendra place, soit la Cantate pour une joie, de Pierre Mercure. Une œuvre écrite au début des années 60 dont plusieurs mouvements originent d’un ancien cycle de mélodies, enregistrée au cours des années 1950. «Trois des sept mouvements sont des pièces originales autour desquelles la Cantate a ensuite été construite», explique M. Turcotte. À l’origine écrite pour un soliste soprano, la Cantate sera chantée par un ténor, nommément Guy Flechter. «À mon avis, le texte relié à cette œuvre, viril et sombre, commandait davantage un ténor qu’une soprano. Ce qui jette un nouvel éclairage sur l’œuvre et lui donne une dimension plus dramatique», ajoute M. Turcotte.

Deuxième œuvre majeure au programme, Figures de danse, de Lionel Daunais, une œuvre joyeuse et lumineuse, à la limite de la parodie. La programmation du concert comprend d’autres œuvres, dont l’Ave Maria Op. 2, de Joseph Bonnet, la Pavane Op. 50 de Gabriel Fauré et plusieurs autres.

Par ailleurs, soulignons que M. Flechter profitera de son passage au Québec pour offrir un concert Brahms – Le cycle de Lieder – le lundi 15 juin prochain, au Centre d’art La petite église de Saint-Eustache. Pour l’occasion, le ténor sera accompagné par le pianiste Clark Bryan et le récitant, Jean-Pierre Forestier.

Les billets pour les deux concerts sont présentement en vente au coût de 18 $ l’unité (20 $ à la porte), à la librairie Fortier (Place Saint-Eustache), par téléphone au 450-473-1257 ou auprès des choristes.

Mentionnons, en terminant, que les choristes de l’Ensemble choral de Saint-Eustache ont rédigé un livre de recettes afin de financer leurs activités. Disponible lors des concerts ou sur demande, ce livre est offert au prix de 15 $ l’unité. Pour plus d’information, contactez Odile Terreau au 450-473-1257.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top