- PUBLICITÉ -
Yooka-Laylee and the Impossible Lair: joli, coloré et varié

Yooka, le caméléon bipède, et Laylee, la petite chauve-souris violette, sont de retour dans ce nouveau jeu les mettant en vedette.

Yooka-Laylee and the Impossible Lair: joli, coloré et varié

Lisez la chronique techno de Sébastien Trottier. Cette semaine: le jeu Yooka-Laylee and the Impossible Lair.

Le studio Playtonic a concocté un nouvel opus des aventures de Yooka, le caméléon bipède, et de Laylee, la petite chauve-souris violette. Le vilain Capital B a inventé une machine capable d’asservir l’esprit des abeilles afin de conquérir le «domiel royal» .

Dès le commencement, on a la chance d’affronter le dernier boss. Étant difficile d’y arriver sans protection, il faut libérer les «soldabeilles» , qui viendront nous protéger.

Toujours un jeu de plateforme, cette fois-ci, il se déroule en 2D à défilement horizontal. La carte maîtresse en 3D regroupe les niveaux auxquels on accède via les pages d’un livre. En fouillant et en parlant aux différents personnages, cela nous permet de dévoiler certaines zones. De plus, en effectuant des actions particulières, cela a une incidence pour la conception des parcours.

Sauter, atterrir et planer

Facile et agréable à arpenter, on peut sauter, accomplir des roulades, atterrir brusquement au sol, planer grâce à Laylee et prodiguer des coups de queue avec Yooka. Si notre compagnon s’envole après s’être fait toucher par un ennemi, on a que quelques secondes pour le rattraper. Il reviendra en faisant tinter une des fréquentes cloches. Les multiples points de contrôle évitent de recommencer au tout début.

Les plumes colorées servent à déverrouiller des lieux du monde principal, à se procurer des fioles magiques qui font virevolter davantage Laylee à proximité, ou améliorent les capacités des comparses. Cependant, certaines sont inutiles et elles ne peuvent être utilisées dans le chapitre final face à Capital B. On peut débloquer des régions en découvrant les pièces de monnaie cachées ou ardues à atteindre.

Joli, coloré et varié, il donne envie d’y revenir continuellement. Si un segment est trop complexe, passez simplement au prochain.

Malgré des faiblesses comme des passages manquant de finition, l’absence de multijoueur et un long temps de chargement, il y a de quoi se divertir pendant de nombreuses heures.

Testé sur Nintendo Switch, mais également disponible sur Xbox One, PS4 et PC,

Ma note: 8/10

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Voyage  forfait tout inclus avec Air Transat
- PUBLICITÉ -
Top