- PUBLICITÉ -
Notes du calepin – 6 février 2013

Notes du calepin – 6 février 2013

Ce n’est pas la première fois que je l’écris, mais la région compte, et cela de plus en plus, de nombreux auteurs fort talentueux. Certains ont déjà un certain nombre de titres à leur actif, d’autres en sont à leur tout premier. C’est le cas d’Annie Loiselle, née en 1976 à Saint-Eustache et qui y réside toujours, qui vient de sortir un premier roman intitulé Tout ce que j’aurais voulu te dire (Stanké). Dans ce roman, celle qui enseigne au secondaire raconte l’histoire d’Éléna Cohen qui, avant de mourir, voudrait régler ses amours. Ainsi, elle veut revoir Julien malgré son mari Maxime. Elle souhaite aussi révéler à Jane, sa fille aînée, le secret de sa naissance. Bref, Éléna veut, pour une fois, aller au bout d’elle-même et de ses désirs, et réparer ce qu’elle aurait dû reconstruire depuis longtemps. L’amour est donc au cœur de cette histoire, laquelle explore, du même coup, les relations humaines et les différentes perspectives que les uns peuvent entretenir sur les autres. Il est à noter que l’auteure Annie Loiselle est déjà à rédiger son deuxième roman, lequel aura pour titre Zone Blanche. Sa sortie est prévue pour l’automne prochain. Nous aurons l’occasion d’y revenir dans nos pages!

La saison sera courte (48 matchs au lieu de 84), mais déjà, après huit parties, les Canadiens de Montréal impressionnent avec une récolte de six victoires contre deux défaites. Bien sûr, plusieurs de ces victoires ont été remportées à domicile, au Centre Bell, mais il semble que le nouvel entraîneur-chef Michel Therrien ait réussi à inculquer à ses joueurs un «système de jeu» digne de ce nom, ce qui n’était pas le cas l’an dernier avec Jacques Martin et Randy Cunneyworth. À Montréal, on le sait, les amateurs de hockey ne veulent qu’une chose: voir leur club «faire» les séries éliminatoires et, du coup, aspirer à la fameuse coupe Stanley que le Bleu-Blanc-Rouge a remportée à 24 reprises déjà, la dernière fois en 1992-1993. Mais une série de défaites peut vite faire oublier ce bon début de saison, d’autant plus qu’il faudra disputer plusieurs des prochains matchs sur les patinoires adverses. Comme le dit un adage fort populaire dans le sport: «C’est pas fini, tant que c’est pas fini!»

Une toute dernière note pour vous inviter à nous parler d’amour à l’occasion de la Saint-Valentin. Il suffit tout simplement de nous faire parvenir une lettre ou un poème d’amour, ou encore de nous raconter vos souvenirs de Saint-Valentin. Le tout sera publié sur notre page Facebook. Deux paires de billets, offerts gracieusement par le Service des arts et de la culture de la Ville de Saint-Eustache, seront tirées au sort parmi tous les envois reçus à notre adresse courriel: leveil@groupejcl.com.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top