- PUBLICITÉ -
Notes du calepin: 31 octobre 2012

Notes du calepin: 31 octobre 2012

L’écrivaine Francine Allard a eu une bien mauvaise nouvelle ces dernières semaines en apprenant que son éditeur Victor-Lévy Beaulieu, des Éditions Trois-Pistoles, n’était pas en mesure, en raison de difficultés financières, de publier le tome 2 de sa saga d’époque De l’eau sur le papier. Et que celui-ci ne pouvait, du coup, honorer ses droits d’auteur, sinon par la remise d’autant d’exemplaires de ses livres invendus à la condition que celle-ci paye les frais de poste. Mme Allard a refusé. Dans une longue lettre ouverte que le quotidien Le Devoir a fait paraître, Mme Allard accuse non pas Victor-Lévy Beaulieu de cette situation, mais bien, et je cite, «le monde littéraire au Québec. Le nombre incalculable d’écrivailleux qui veulent publier, le trop grand nombre de tâcherons parmi les éditeurs, le trop petit nombre de citoyens qui lisent de la littérature, le peu d’intérêt des libraires pour les livres québécois, les listes inclassables de titres de livres étrangers dans les médias québécois, et j’en passe…». Face à cette situation que vit les Éditions Trois-Pistoles, l’écrivaine d’Oka demande au gouvernement du Québec la tenue d’états généraux sur l’édition au Québec et la nomination d’un ombudsman en la matière. Les gens qui souhaitent soutenir Mme Allard dans sa démarche peuvent lui écrire à l’adresse courriel francineallard@videotron.qc.ca. Rappelons que les auteurs ne touchent que 10 % de redevances sur le prix d’un livre, avant rabais. Donc, pour un livre dont le prix de détail est 30 $, l’auteur n’a qu’un tout petit 3 $ à se mettre dans les poches. Ce qui, il est vrai, est bien peu pour tant d’efforts. En attendant, Mme Allard ne sait toujours pas quand sera publié ce deuxième tome qui a pour titre L’enfer de Diderot.

Mais, les nouvelles ne sont pas toutes mauvaises pour l’auteure Francine Allard, puisque celle-ci sort cette semaine en librairie un album de poésie pour les tout-petits chez l’éditeur Planète rebelle qui fête cette année ses 15 ans d’existence. Intitulé Cabrioles et ritournelles, l’ouvrage est illustré par Josée Bisaillon et est accompagné d’un CD avec la voix et la musique de Martin Léon. La sortie de l’ouvrage en question est prévue pour ce mercredi 31 octobre.

Une toute dernière note pour vous signaler que la Fondation Héritage Saint-Benoît-de-Mirabel présentera un concert de Marie-Michèle Desrosiers le jeudi 6 décembre prochain. Celle-ci chantera à cette occasion des airs de Noël. Le spectacle sera présenté à l’église Saint-Benoît et les billets sont en vente dès maintenant au coût de 30 $ chacun. Les profits de ce spectacle serviront à financer les travaux de restauration dont a grandement besoin l’église Saint-Benoît. Renseignements: 450-258-4704.

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Gagnez 3000$ en forfait Mariage
- PUBLICITÉ -
Top