- PUBLICITÉ -
Notes du calepin – 29 janvier 2014

Notes du calepin – 29 janvier 2014

Tout d’abord, un petit mot de remerciement à la députée de Rivière-des-Mille‑Îles, Laurin Liu, qui m’a fait parvenir un «Certificat d’accomplissement» afin de souligner mes 30 ans de service au sein du Groupe JCL. C’est gentil et apprécié!

Le monde est parfois bien petit! Comme me l’a rappelé ma collègue de travail Lucie Ménard, on le réalise lorsque des tragédies surviennent, comme cela vient d’être le cas à l’Isle‑Verte, dans le Bas-Saint-Laurent, où 14 personnes âgées sont mortes et 18 autres toujours portées disparues à la suite d’un incendie survenu dans la nuit du 22 au 23 janvier derniers à la résidence où elles habitaient. L’une des victimes, Angéline Guichard, 88 ans, est la mère d’une Eustachoise d’adoption, Nathalie Fraser. Celle qui vit à Saint-Eustache depuis une quinzaine d’années a décidé de se confier à votre hebdo LA CONCORDE, dans un texte que vous pourrez lire dans la présente édition. Comme Mme Fraser a choisi de se confier à «son» journal pour tenter de trouver un peu de réconfort, je crois que ça allait de soi de lui ouvrir nos pages. Bien sûr, toutes nos pensées accompagnent Mme Fraser et les membres de sa famille dans cette épreuve, ainsi que toutes les personnes touchées par cette terrible tragédie.

Je ne sais trop si l’idée de tarifer 20 % des places de stationnement à la gare Deux-Montagnes est une si bonne idée que cela, mais encore une fois, c’est dans la poche des contribuables que l’on a choisi de puiser pour financer un service pour lequel nous payons déjà beaucoup. En effet, nous payons déjà pour le transport en commun par l’entremise de nos taxes versées au gouvernement provincial et par l’entremise des contributions municipales au fonds d’immobilisation de l’Agence métropolitaine de Montréal (AMT) ou encore par l’entremise de la taxe sur l’essence et des permis d’immatriculation. Plutôt que de gérer plus efficacement l’argent qui leur est confié, nos gestionnaires n’ont rien trouvé de mieux que de choisir la solution la plus facile: taxer davantage, faire payer davantage. Cela en est d’une tristesse…

Jusqu’au 6 février prochain, l’artiste eustachois Claude Bolduc présente une nouvelle exposition solo regroupant 45 peintures au Cinéma du Parc, à Montréal. L’exposition se poursuit tous les jours, de 13 h à 21 h 30. Mentionnons que Claude Bolduc a vécu à Genève, en Suisse, de 1997 à 2010. Ce parcours européen l’aura mené, dit‑il, dans une recherche approfondie et non censurée de sa symbolique particulière. On retrouve ses œuvres dans des collections privées au Canada, aux États‑Unis, en Suisse, en France, en Italie, ainsi que dans la Visionary Art Collection à Melbourne, en Australie. Pour en savoir davantage sur cet artiste: [www.claudebolduc.com].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top