- PUBLICITÉ -
Notes du calepin – 16 mai 2012

Notes du calepin – 16 mai 2012

Il fallait bien que quelque chose se passe. Et à défaut de voir le premier ministre Jean Charest faire véritablement quelque chose, à part dire des banalités, c’est Line Beauchamp qui a décidé de bouger en démissionnant à la fois du poste de ministre de l’Éducation du Québec et de députée libérale de la circonscription de Bourassa-Sauvé après presque 15 ans de vie politique. «J’espère que ça servira un peu d’électrochoc», a-t-elle dit, lundi, en annonçant sa démission. A-t-elle démissionné? A-t-elle été sacrifiée? On ne sait trop! C’est maintenant à la nouvelle ministre Michelle Courchesne de prendre le relais. Mais, il faut surtout espérer que c’est à M. Charest que cet «électrochoc» est d’abord dirigé, lui qui a laissé perdurer et pourrir ce conflit. La situation en est d’un ridicule tout à fait gênant. Actes de violence, demandes d’injonction, impossibilité pour les directions de cégeps et d’universités de les appliquer, on en vient à se demander s’il y aura une fin à tout cela. S’il a remporté un Olivier pour le «comique par erreur», on pourrait très facilement décerner maintenant à M. Charest un trophée pour le «premier ministre par erreur». Jamais, depuis le début de ce conflit, qui est entré lundi dans sa 14e semaine, M. Charest ne s’est imposé comme véritable chef de gouvernement. Vraiment, c’est le temps de passer le volant à quelqu’un d’autre!

Chroniqueur pour nos journaux depuis plusieurs années déjà, sept ans en fait, avec Histoire de 1837-1838, qui paraît deux fois par mois, Jonathan Lemire sort cette semaine un nouvel ouvrage portant sur l’histoire des patriotes. Plus particulièrement, il s’est intéressé, avec Portraits de patriotes, 1837-1838 (VLB éditeur), à Jean-Joseph Girouard, notaire de Saint-Benoît et l’un des chefs de la rébellion des Patriotes, qui, après les évènements de 1837, a peint les portraits d’une centaine de ses camarades alors qu’il était incarcéré à Montréal. Après un premier lancement à Montréal, lundi soir dernier, Jonathan Lemire aura l’occasion, ce dimanche 20 mai, de présenter son ouvrage ici même à Saint-Eustache, à l’occasion d’une soirée qui se déroulera au Centre d’art La petite église. Nous aurons évidemment l’occasion d’en reparler.

Je vous invite, en terminant, à visionner notre plus récente vidéo, portant cette fois sur Route des gerbes d’Angelica, une entreprise agrotouristique du secteur de Saint-Benoît, à Mirabel, et dont le début de la troisième saison fait l’objet d’un reportage dans ce présent numéro de LA CONCORDE. Cette vidéo, et toutes les autres réalisées à ce jour, peut être visionnée dès maintenant sur le site Web de nos journaux, à l’adresse [www.laconcorde.com], section <Dernières vidéos>. Sur ce, bon visionnement!

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top