- PUBLICITÉ -
Notes du calepin – 12 septembre 2012

Notes du calepin – 12 septembre 2012

Voilà, c’est fait! Les Québécois ont décidé qu’ils… décideront un peu plus tard. Ils ont, en effet, choisi de se donner un gouvernement minoritaire avec le Parti québécois (PQ), une opposition officielle menée par le Parti libéral du Québec (PLQ), mais sans son chef Jean Charest qui s’est retiré de la vie politique au lendemain du scrutin, et un deuxième parti d’opposition avec la Coalition avenir Québec (CAQ) qui aura l’occasion de faire ses classes en attendant une prochaine élection qui arrivera plus vite que prévu. À cela s’ajoute la présence de deux députés de Québec solidaire (QS), avec l’élection de Françoise David et la réélection d’Amir Khadir. Les sondages se sont donc trompés quelque peu, mais c’est, n’est-ce pas?, le propre des sondages de ne pas être tout à fait exact. Car où serait le plaisir de voter, après tout! Une courte victoire donc pour le PQ, gâchée par cet attentat raté contre Pauline Marois et cette malheureuse mort d’homme. C’est fort dommage que de tels incidents, qui ne sont pas légion, il faut quand même le noter, aient maintenant lieu au Québec. Mais, avec tout ce qu’il est maintenant possible de voir, lire et entendre dans des médias de toutes sortes, ce n’est finalement pas étonnant que cela survienne.

Mais, revenons plutôt à cette élection qui a aussi des airs historiques puisque c’est la toute première fois que le Québec sera dirigé par une femme au poste de première ministre. Ce sera sans aucun doute un court règne, mais il sera assurément plus long que celui d’une certaine Kim Campbell à la tête du Canada, qui n’a été première ministre que du 25 juin au 4 novembre 1993… Est-ce que le fait d’avoir une femme comme première ministre au Québec changera les choses? J’en doute un tout petit peu, car la politique étant la politique, ce ne sera pas facile pour elle de tout chambarder, surtout en peu de temps. Mais, son élection est tout de même une belle victoire pour les femmes. Bravo!

Ici même, dans la région immédiate, comme l’avez lu, les péquistes Daniel Goyer et Denise Beaudoin l’ont emporté respectivement dans les circonscriptions de Deux-Montagnes et de Mirabel, alors que le libéral Gilles Ouimet a signé la victoire dans la circonscription de Fabre, dont fait partie le secteur de Laval-Ouest. Pour Daniel Goyer, il s’agira d’un premier mandat, tout comme pour Gilles Ouimet, alors qu’il s’agira pour Denise Beaudoin d’un troisième mandat. Mon collègue Martin Leclerc et moi avons justement rencontré, vendredi dernier, à nos bureaux du 53, rue Saint-Eustache, Daniel Goyer et Denise Beaudoin, et réalisé avec eux des entrevues dans lesquelles ils parlent, entre autres, de leur parcours politique. Je vous invite, bien sûr, à lire ces deux textes sur notre site Web.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top