- PUBLICITÉ -

anciennes publications

Pleins feux sur la 15e Francofête

Mandatée par l’Office québécois de la langue française, l’Association Québec-France est à mettre la touche finale en vue de la 15e Francofête, laquelle se déroulera du 4 au 27 mars prochains.

Féminin pluriel… Le succès est dans la différence!

À quelques jours de la Journée internationale des femmes, la Table employabilité femmes des Basses-Laurentides, par la voix de Josée Aubin, convie les partenaires du milieu à une journée d’échange et de réflexion.Intitulée: Féminin pluriel… Le succès est dans la différence!, cette journée se déroulera le mardi 5 avril, en deux temps: d’abord, une table de discussion destinée aux partenaires du milieu, en avant-midi, suivie d’une conférence grand public animée par Christine Cuerrier, en après-midi.

De nouveaux défis pour l’année 2011

Les bénévoles de la Croix-Rouge canadienne, section Basses-Laurentides, se sont donné rendez-vous à Blainville afin d’assister à l’assemblée générale annuelle de l’organisme.

Deux gazelles de Saint-Eustache s’envolent pour le Maroc

Ce sont les derniers préparatifs pour deux Eustachoises, Francine Poulin et Sonia Boulais. Le 18 mars prochain, elles s’envoleront, en effet, pour le Maroc afin de vivre l’expérience de leur vie, la 21e édition du Rallye Aïcha des Gazelles qui se déroulera du 19 mars au 2 avril. Une grande aventure du désert qui s’étend sur neuf jours. Trois ans de préparation, d’activités de financement et de persévérance ont été nécessaires aux deux filles avant qu’elles puissent faire partie de cette compétition avec 12 autres Québécoises.

Des inquiétudes exprimées à Ottawa

Diane Bourgeois, députée du Bloc québécois, recevait la population à la Galerie d’art de Blainville, le 25 février dernier, en compagnie de Carole Lavallée, députée porte-parole du Bloc québécois en matière de patrimoine, pour discuter du projet de loi C-32.

- PUBLICITÉ -

Les députés Charette et Beaudoin ne sont guère impressionnés

Les députés péquistes de Deux-Montagnes, Benoit Charette, et de Mirabel, Denise Beaudoin, ne se disent pas plus impressionnés qu’il ne le faut quant au contenu du discours inaugural livré récemment par le premier ministre Jean-Charest. Pour M. Charette, il s’agit d’un discours «complètement vide»; pour Mme Beaudoin, d’un discours «ne répondant pas aux attentes des Québécois».

Démantèlement d’une serre hydroponique

Le Service de police de Mirabel a démantelé, le jeudi 24 février dernier, une serre hydroponique dans une résidence de la rue Godfroy-Langlois, dans le secteur de Sainte-Scholastique, à Mirabel.

Donner au suivant, mais où?

S’ils trouvent preneur, les vêtements et autres articles donnés prolongeront leur vie utile et profiteront à des gens dans le besoin.

Le Pôle universitaire et la Fondation Paul Gérin-Lajoie officialisent leur entente

La nouvelle était connue depuis quelques mois déjà, elle est désormais officielle. «Le Pôle universitaire des Basses-Laurentides rayonne maintenant bien au-delà de ses frontières d’origine et le temps est venu de le désigner d’un nom plus évocateur de l’originalité qu’il s’est forgée. D’un nom qui évoque la poursuite de la Révolution tranquille dans le domaine universitaire. L’université autrement, celle des citoyens, celle de la proximité, celle de la réponse adaptée aux exigences de la vie des gens, aux outils de transfert de connaissances. Le Pôle universitaire des Basses-Laurentides devient ainsi le Pôle universitaire Paul Gérin-Lajoie», a annoncé le président fondateur du Pôle universitaire, Élie Fallu, lors d’une conférence de presse donnée en présence de M. Gérin-Lajoie, premier titulaire, rappelons-le, du ministère de l’Éducation au Québec. «Porter votre nom, M. Gérin-Lajoie, c’est pour le Pôle universitaire plus qu’un honneur; c’est un défi, celui de l’engagement», a-t-il ajouté.

- PUBLICITÉ -