- PUBLICITÉ -
Vivre la magie du cirque à Saint‑Eustache

Les athlètes des Transporteurs de rêves ont offert une courte mais impressionnante démonstration de leur talent.

Vivre la magie du cirque à Saint‑Eustache

Avec Les transporteurs de rêves

Un flot d’énergie et de talent a été déployé au Complexe multisport Saint-Eustache, lors d’un point de presse entourant le lancement officiel du Circodrome de Saint-Eustache, le jeudi 4 juillet dernier.

En effet, grâce à la passion et la vision de Benoit Ranger, aujourd’hui directeur général des Transporteurs de rêves, organisme sans but lucratif, et maître de cirque depuis 35 ans, Saint-Eustache aura son Circodrome, centre de formation et de diffusion des arts du cirque, et ce, dès le 9 septembre prochain.

Benoit Ranger, alias «Ben La Barouette», qui s’est joint au Cirque du Soleil en 1984, pour concrétiser son vieux rêve de vivre du cirque, au Québec et ailleurs, apporte aujourd’hui un vent de fraîcheur entre les murs du Complexe multisport Saint-Eustache. Il y a, en effet, installé un centre où tous, peu importe l’âge ou les différences quelconques, pourront vivre des camps, cliniques, stages et formations dans les différents domaines associés au cirque: jonglerie, magie, acrobatie et ainsi de suite.

Le Circodrome sera animé conjointement, à l’année, par l’équipe maison dynamique et les instructeurs artistes, et accueillera même des artistes invités en résidence, qui poursuivront la mission des Transporteurs de rêves qui est de promouvoir le cirque en tant qu’art et en tant que sport. Pour ce, une multitude d’options seront offertes telles que: ressourcement d’équipe, atelier bilingue, convention de jongleurs, formation de groupe à la semaine, horaire-cirque, week‑end cirque (forfait famille), camp de jour spécialisé en cirque, jeux aériens, acteur de cirque, jeux clownesques, spectacle-cabaret cirque, événements spéciaux.

L’idée d’établir le Circodrome dans ce complexe sportif a été chaudement accueillie et appuyée par le maire de Saint-Eustache, Pierre Charron, ainsi que le président de l’Association du sport et du plein air (ASPA) de Saint-Eustache, Marc Lamarre. Cela a eu pour résultat ultime la signature d’un bail pour une durée de cinq années, une reconnaissance de l’organisme par le biais de la Politique de reconnaissance offerte par la Ville, ainsi qu’éventuellement, un protocole d’entente pour inclure les activités des Transporteurs de rêves, dans le bulletin municipal Le Courrier des hirondelles.

«On se réjouit vraiment de l’arrivée de ce nouveau joueur dans l’arène sportive eustachoise, on est fiers de contribuer au succès des artistes accomplis, mais nous sommes également très heureux de pouvoir faire découvrir cet art du cirque aux jeunes de la relève», a déclaré M. Charron, lors de son allocution.

Or, M. Ranger s’est dit très heureux que le Circodrome s’installe à Saint-Eustache, puisqu’il permettra aux jeunes et moins jeunes de la région de profiter d’une activité enrichissante encadrée par des professionnels tels que les membres de l’équipe qui siégera au Circodrome. La présentation de ce projet d’envergure s’est terminée par le dévoilement du logo officiel du Circodrome, élaboré et créé par Benoit Ranger et Daniel Montmorency, et sur lequel chaque menu détail a une symbolique.

Bref, pour toute information supplémentaire, ou pour vous inscrire, n’hésitez pas à communiquer avec le Circodrome, centre de formation et de diffusion des arts du cirque de Saint-Eustache, situé au 85, rue Grignon, à Saint-Eustache, par téléphone au 514-652‑8481, ou encore, visitez le [www.circodrome.com].

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top