- PUBLICITÉ -
Vision d’Éco-corridors laurentiens: Relier le Parc national d’Oka au Parc national du Mont-Tremblant

Un sentier pédestre du Parc national d’Oka.

Vision d’Éco-corridors laurentiens: Relier le Parc national d’Oka au Parc national du Mont-Tremblant

L’édition 2014 du colloque Rendez-vous Conservation Laurentidesa été marquée par la présentation de la vision stratégique de l’organisme Éco-corridors laurentiens qui propose de relier le Parc national d’Oka au Parc national du Mont-Tremblant par un réseau d’éco-corridors et d’aires protégées interconnectés traversant le territoire des Laurentides.

C’est en présence de plus d’une soixantaine de participants issus de différents milieux municipaux et communautaires que s’est tenu, au Parc national d’Oka, ce colloque organisé par Éco-corridors laurentiens avec la participation financière de la Conférence régionale des élus (CRÉ) des Laurentides.

Hugues Tennier, responsable du service de la conservation et de l’éducation au Parc national du Mont-Tremblant, s’est dit «heureux que les parcs nationaux de la région soient au cœur de la vision stratégique d’Éco-corridors laurentiens». De son côté, Raphaël Goulet, responsable du service de la conservation et de l’éducation au Parc national d’Oka, a mentionné que «sa direction s’affaire déjà à planifier des interventions autour du parc pour se préparer à de futures interconnexions avec d’autres milieux protégés de la région.»

Rappelons qu’Éco-corridors laurentiens est un organisme sans but lucratif qui a pour mission de favoriser la protection des milieux naturels dans la région des Laurentides. De concert avec les organismes, institutions et citoyens, il travaille à la mise en œuvre d’une stratégie qui favorise la création d’éco-corridors de conservation.

Ses priorités pour le futur sont de promouvoir la vision régionale et la concertation des acteurs dans la protection et la mise en valeur des milieux naturels des Laurentides. Ceci implique de promouvoir et de soutenir la création de nouvelles organisations et de nouvelles initiatives locales, ainsi que de réunir et de partager l’information et les compétences entre les organismes, les institutions municipales, les propriétaires fonciers et les citoyens.

Le colloque a accueilli quatre conférences offrant aux participants de l’information relative aux enjeux, aux outils et aux méthodes reliés à la protection et la mise en valeur des milieux naturels. Parmi les sujets d’intérêt, on y retrouvait l’inventaire écologique, les biens et les services éco systémiques, la stratégie municipale de protection des milieux naturels ainsi que le mouvement citoyen.

Les conférenciers présents, nommément Kim Marineau, de Biodiversité Conseils, Vincent Moreau, du Conseil régional de l’environnement de la Montérégie, Mathieu Madison, de la Municipalité du Canton de Gore, et Jean-Patrick Toussaint, de la Fondation David-Suzuki du Québec, ont tous partagé leurs expériences dans le domaine de l’étude et de la gestion des milieux naturels.

L’évènement a également permis aux participants de partager leurs intérêts, préoccupations et propres projets. Les échanges ont permis de répondre à plusieurs préoccupations des participants et d’élaborer des pistes de solution aux différentes difficultés. Ce Rendez-vous conservation Laurentides a permis de confirmer l’importance de l’enjeu de la protection des milieux naturels sur le territoire laurentien.

Les échanges d’information et le partage de compétences seront grandement utiles pour la mise en œuvre du plan d’action d’Éco-corridors laurentiens, adopté au cours des derniers mois par l’organisme.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours IGA Lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top