- PUBLICITÉ -
Vincent Langevin se présente comme conseiller

Vincent Langevin se présente comme candidat indépendant dans le district numéro 7

Vincent Langevin se présente comme conseiller

À Mirabel

Un autre candidat se lance dans la course au poste de conseiller municipal indépendant, cette fois dans le district 7, à Mirabel. Il s’agit de Vincent Langevin, un urbaniste de 40 ans, natif du secteur Sainte-Scholastique et résidant du secteur Saint‑Augustin depuis une quinzaine d’années.

«Je pense que ma voix sera plus forte comme indépendant. La ligne de parti n’est pas une avenue pour moi», a‑t‑il déclaré d’entrée de jeu.

Fort de ses 15 années d’expérience dans le monde municipal (il a notamment occupé le poste d’inspecteur-urbaniste à la Ville de Mirabel, de 2003 à 2007), M. Langevin prétend posséder une connaissance approfondie de la population et du territoire mirabellois.

«Avec le boom démographique qu’a connu Mirabel depuis plusieurs années, il devient évident que la population est en droit maintenant d’avoir des services et un environnement à la hauteur de ses attentes. Par exemple, il me semble que le projet de la gare à Saint‑Janvier est dans un cul‑de‑sac. Dans cet esprit, je veux rétablir les voies de communication entre les intervenants pour travailler sur la solution, pas sur le problème», a‑t‑il déclaré sans toutefois s’avancer sur les moyens pour s’y prendre.

M. Langevin a également indiqué vouloir s’impliquer dans le dossier de la construction d’une nouvelle école dans le secteur de Saint‑Augustin. Il compte se servir de son expérience au sein du conseil d’établissement de l’école de la Clé‑des‑Champs pour mener à bien ce projet. «Cette nouvelle école aura un impact bénéfique sur la clientèle scolaire des secteurs de Saint‑Augustin et de Sainte-Scholastique en rapprochant l’un et en désengorgeant l’autre», a‑t‑il ajouté.

Le projet de construction d’un nouvel oléoduc parallèlement à l’emprise de l’autoroute 50 est un autre dossier qui retient l’attention de M. Langevin. Peu médiatisé et peu connu, ce projet mérite, estime‑t‑il, toute l’attention de la population. «La population du secteur de Saint‑Canut pourrait subir des impacts de cet aménagement. Des mesures de protection adéquates doivent être mises en place afin de protéger les gens et leur environnement», a‑t‑il dit.

M. Langevin compte profiter des prochaines semaines pour se faire connaître davantage par les gens de son secteur.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top