- PUBLICITÉ -
Vérifiez le taux de radon dans votre demeure

La Société canadienne du cancer estime à 3 000 par an le nombre de décès causés par le cancer du poumon associé au radon.

Vérifiez le taux de radon dans votre demeure

Recommandation de Santé Canada

Santé Canada est catégorique. Chaque propriétaire devrait vérifier le taux de radon de sa demeure. Et le meilleur moment serait… maintenant.

«Pourquoi? Parce que c’est durant cette période (en hiver) que l’on chauffe les maisons et que l’on n’ouvre que très peu les fenêtres et les portes», explique Mathieu Brossard, spécialiste en rayonnement chez Santé Canada.

Un gaz qui tue lentement

Le radon est un gaz radioactif qui émane naturellement du sol et qui peut pénétrer dans la maison sans être détecté. Incolore, inodore et sans goût, l’exposition à ce gaz est la première cause du cancer du poumon chez les non‑fumeurs et la deuxième cause chez les fumeurs, après le tabac. La Société canadienne du cancer estime à 3 000 par an le nombre de décès causés par le cancer du poumon associé au radon.

On présume qu’un non‑fumeur exposé à des concentrations élevées de radon pendant toute sa vie a 1 chance sur 20 d’être atteint d’un cancer du poumon. Cette dernière augmente à un sur trois chez un fumeur exposé à de fortes concentrations de radon pendant toute sa vie.

«Le radon est un problème mondial, on le retrouve partout, même dans l’air extérieur. Une étude faisait état que 7 % des maisons canadiennes montraient un niveau supérieur à la norme permise, continue le spécialiste. Le radon s’infiltre par des fissures dans les fondations, dans des joints des dalles de béton; il peut aussi trouver un passage dans la plomberie.»

À ce chapitre, ajoutons les espaces autour des tuyaux d’alimentation de service, les montants de soutien, les cadres de fenêtre, les drains de sous-sol, les puisards et les cavités à l’intérieur des murs, les sols en terre battue.

Au Québec, dépendamment des secteurs ou des villes, le radon peut s’infiltrer dans une maison sur dix (Laurentides), une sur deux ou encore une sur deux cents. Soulignons que l’âge de la maison n’est pas un facteur à considérer puisque les habitations neuves sont également visées par la demande.

Analyser soi‑même les concentrations de radon

Il existe des solutions simples pour analyser les concentrations de radon. La première consiste à l’achat d’une trousse de mesure du radon (entre 30 $ et 60 $) vendue dans certaines quincailleries, par commande téléphonique, par Internet, ou encore en embauchant un professionnel (voir le site de Santé Canada). Celle‑ci comprend un détecteur de radon conçu pour prendre les mesures pendant trois mois. Il faudra, par la suite, l’envoyer en laboratoire aux fins d’analyse.

«L’appareil doit obligatoirement s’installer dans le sous‑sol de la maison à la hauteur du nez. Si le sous‑sol n’est pas disponible, il faudra alors viser le rez‑de‑chaussée», précise Mathieu Brossard.

Mesures à prendre

Au cas où la concentration de radon serait supérieure aux lignes directrices, soit 200 becquerels par mètre cube, les mesures nécessaires pour l’atténuer, soit sceller les voies d’infiltration, s’imposent. Outre les services d’un professionnel de radon certifié qui pourrait offrir la solution la plus efficace de réduction du radon, Santé Canada souligne sur son site Internet que «la dépressurisation active du sol est la méthode de réduction du radon la plus courante. Elle consiste à installer, dans le plancher du sous‑sol, un tuyau muni d’un ventilateur, qui aspirera le radon présent sous la maison avant qu’il s’y infiltre et qui l’expulsera à l’extérieur, où il se dispersera. Cette solution peut réduire la concentration de radon de plus de 90 %. L’augmentation de la circulation de l’air et l’étanchéisation des points d’infiltration du radon peuvent également contribuer à réduire les concentrations de radon, mais ces solutions ne sont pas aussi efficaces que la dépressurisation active du sol.»

Pour plus de détails sur le radon, visitez: [http://www.canadiensensante.gc.ca/environment-environnement/home-maison/radon-fra.php].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top