- PUBLICITÉ -
Une soirée signée Stéphane Rousseau pour venir en aide aux jeunes

Le spectacle de Stéphane Rousseau

Une soirée signée Stéphane Rousseau pour venir en aide aux jeunes

Fondation Émile-Z.-Laviolette

C’est l’acteur et humoriste Stéphane Rousseau qui sera la vedette du spectacle-bénéfice annuel que présentera la Fondation Émile-Z.-Laviolette, le 27 octobre prochain, à la salle André-Mathieu, à Laval.

Depuis 18 ans, le spectacle-bénéfice organisé chaque année par la Fondation constitue l’une des principales activités de financement lui étant nécessaire afin de soutenir financièrement des projets et services d’aide destinés aux jeunes de la MRC de Deux-Montagnes.

Évidemment, l’organisation d’une telle soirée demeure toujours tributaire de l’effort collectif, en particulier celui des gens d’affaires prêts à ouvrir leur portefeuille. Cette année, une quinzaine d’entre eux ont décidé d’appuyer l’organisation ou la diffusion de l’événement, dont le Groupe JCL, éditeur de vos hebdos L’ÉVEIL et LA CONCORDE. En investissant une somme de 15 000 $ dans l’activité du 27 octobre, la Caisse Desjardins de Saint-Eustache–Deux-Montagnes reste cependant le plus important partenaire de la Fondation.

Selon les organisateurs, leur implication facilitera le travail de la Fondation au cours de l’année 2013-2014. Elle pourra ainsi venir en aide à 1 000 élèves du primaire et du secondaire, ainsi qu’à 125 familles à faible revenu qui pourront envoyer leurs enfants à l’école «avec une boîte à lunch bien remplie, sous le bras, et la tête haute ainsi que des effets scolaires comparables à leurs compagnons et compagnes de classe», signale-t-on.

Selon les derniers chiffres de Statistique Canada, pas moins de 6 000 enfants habitant sur le territoire de la MRC de Deux-Montagnes vivent dans une famille dont le revenu annuel se situe en dessous du seuil de pauvreté. Ce sont des enfants dont le menu alimentaire quotidien n’est pas toujours adéquat. La Fondation Émile-Z.-Laviolette s’est ainsi donnée comme mission de supporter financièrement des organismes offrant de l’aide alimentaire aux enfants de familles à faible revenu.

La Fondation offre notamment un casse-croute matinal aux élèves de trois écoles secondaires et de huit écoles de niveau primaire. Annuellement, il s’agit de 35 000 déjeuners offerts à 600 jeunes.

La Fondation réserve aussi de l’argent aux directions de certaines écoles pour pallier les besoins des élèves dont la situation de vie est difficile et leur permettre d’offrir une soupe populaire ou le repas du midi à une partie de leur jeune clientèle.

À l’école secondaire d’Oka, un groupe d’élèves prépare et sert des déjeuners deux jours par semaine aux élèves en difficulté.

Et ce n’est pas tout, l’organisation caritative appuie financièrement des projets d’aide mis sur pied par C.E.S.A.M.E., le Club des petits déjeuners, le programme Alternative Career Education de la Commission scolaire Sir Wilfrid Laurier, ainsi que les projets Répit et Boîte à lunch du Centre d’entraide Racine-Lavoie.

 

 

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top