- PUBLICITÉ -
Une soirée de 18 500 $ pour la Fondation Mira

Les yeux ainsi bandés, manger devient une expérience à laquelle les voyants ne sont pas habitués.

Une soirée de 18 500 $ pour la Fondation Mira

Souper dans le noir

C’est le 29 mai dernier qu’un Souper dans le noir a été organisé pour une deuxième année consécutive au profit de la Fondation Mira. Le Restaurant Farsa, à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, était, à cette occasion, rempli d’invités venus vivre l’expérience de manger dans le noir pour une bonne cause.

Une soirée qui s’est déroulée dans la bonne humeur et qui aura permis d’amasser quelque 18 500 $. Un montant qui a été remis à la Fondation Mira pour ses projets, notamment l’entraînement des chiens pour venir en aide aux non-voyants, de chiens d’assistance pour les personnes handicapées, mais également pour des personnes atteintes de troubles envahissants du développement (TED), telles que les autistes.

La présidence d’honneur de cette activité de financement était partagée entre Michel Langlois, du Groupe JCL, qui en était à sa première expérience du genre, et Michel Farsa, du Restaurant Farsa. Confiants d’avoir une formule gagnante, leurs efforts ont été récompensés avec les quelque 135 billets vendus, les encans et prix de tirage qui auront permis de dépasser le montant de 2010 qui se situait autour des 10 000 $.

Lorsque Simon Farsa a fait la distribution des bandeaux, plusieurs murmures se sont fait entendre dans la salle. Ils sont devenus rires pour certains et maladresses pour d’autres lorsque la soupe est arrivée et que plusieurs ont tenté l’expérience de la déguster sans la voir.

«Je vous souhaite une belle expérience dans le noir», a mentionné Michel Langlois au début de la soirée. Les participants semblent avoir pris un réel plaisir à l’expérience comme en témoignent les tours qui ont été joués pendant les services. Si Michel Langlois s’est fait poivrer sa soupe, d’autres ont décidé de changer de place pour confondre un des convives de la table du Groupe JCL.

Ce sont sept services qui se sont succédé pendant le souper avec des plats particulièrement savoureux, que ce soit la fameuse pizza cuite au four, le manicotti ou le poulet farci sauce au vin fortifié à l’érable et, pour terminer, la petite douceur sucrée.

Sur une table voisine étaient alignés de nombreux prix plutôt variés destinés à l’encan silencieux. Ce sont plusieurs donateurs qui ont contribué à ces cadeaux par des certificats, des cartes-cadeaux ou des forfaits.

Un BBQ d’une valeur de 580 $ a été tiré en dehors de l’encan silencieux et les billets se sont vendus assez rapidement. Ghislaine Archambault a remporté le prix. Un encan ouvert a aussi eu lieu pour une reproduction grandeur nature d’un chien représentant un labrador. Ce sont Yves et Des Neiges Lamoureux, du IGA Extra Lamoureux, qui ont misé le plus haut avec une somme de 875 $.

Une soirée qui a aussi ravi les deux représentants de la Fondation Mira, Roland Quenneville et Simon Melrose, qui ont d’ailleurs remercié tout le monde d’être présent. Ils ont terminé en disant: «C’est grâce à vous qu’on peut faire tout ce qu’on fait.»

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top