- PUBLICITÉ -
Une session parlementaire marquée par les scandales au Sénat

Le Parlement du Canada à Ottawa.

Une session parlementaire marquée par les scandales au Sénat

Pour les députées Liu et Freeman

De l’avis des députées néo-démocrates de Rivière-des-Mille-Îles et d’Argenteuil-Papineau-Mirabel, Laurin Liu et Mylène Freeman, la dernière session parlementaire à Ottawa aura été marquée par les scandales des sénateurs conservateurs et libéraux, ainsi que par des signes de fin de régime du gouvernement conservateur de Stephen Harper.

C’est à tout le moins le bilan que font les deux députées de cette session parlementaire au cours de laquelle il y a eu des révélations à l’effet que des sénateurs libéraux et conservateurs «ont tenté de voler les contribuables pour plusieurs centaines de milliers de dollars».

«Le chef de cabinet de Stephen Harper a tenté de camoufler l’affaire et a été forcé de démissionner. La Gendarmerie royale (GRC) fait enquête sur les agissements du bureau du premier ministre. C’est du jamais vu! Décidément, les conservateurs montrent tous les signes d’un gouvernement usé et fatigué», juge, dans un communiqué de presse conjoint, la députée Laurin Liu, également porte-parole adjointe de l’opposition officielle en matière de sciences et technologie.

«Le Nouveau Parti démocratique (NPD), au contraire, a démontré à quel point il est constitué d’une équipe forte lors de la dernière session parlementaire. Ses députés compétents travaillent de concert afin de faire avancer les choses et obtenir des résultats vis‑à‑vis le gouvernement des conservateurs», d’ajouter, dans ce même communiqué, la députée Mylène Freeman, nouvelle présidente du caucus des femmes du NPD.

Les deux députées rappellent ainsi que le NPD a notamment fait adopter à l’unanimité par la Chambre des communes un projet de loi qui assurera le bilinguisme des agents du parlement, «une victoire pour le Québec et les minorités linguistiques du Canada», disent‑elles, ajoutant que le NPD a aussi promis d’abolir le Sénat, «une mesure qui permettrait d’économiser près de 100 millions de dollars par année aux contribuables».

Aussi, Mmes Liu et Freeman font valoir que les députés néo-démocrates ont mené plusieurs campagnes locales afin de mobiliser la population, notamment en ce qui concerne la réforme de l’assurance-emploi, les frais de traitement abusif des cartes de crédit et la protection des cours d’eau.

Ces différentes actions font dire aux deux députées que «les néo-démocrates ont accéléré le pas afin de se préparer à défaire le gouvernement conservateur en 2015».

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top