- PUBLICITÉ -
Une revue du temps des sucres avec Pierre Dubois et André Thériault

(Photo Michel Chartrand) - André Thériault et Pierre Dubois dans une revue du temps des sucres... sous le signe de l’humour!

Une revue du temps des sucres avec Pierre Dubois et André Thériault

Les fonds de terroir

Le sirop d’érable est l’un des produits les plus typiquement québécois. Sa popularité a amené les producteurs acéricoles à l’utiliser pour produire une foule de produits transformés: bonbons à l’érable, beurre d’érable et autres friandises émoustillent les palais des amateurs de la chose sucrée. Deux artistes de la région ont décidé d’en inventer un autre: l’humour à l’érable.

Depuis un peu plus d’une demi-douzaine d’années, Pierre Dubois et André Thériault amusent petits et grands, le printemps venu, à l’occasion de leur passage à la Cabane à sucre Lalande, avec un spectacle qui fait découvrir cette partie du patrimoine québécois. Ils espèrent maintenant présenter leurs numéros un peu partout dans la région dans un spectacle itinérant.

Leur aventure a commencé il y a sept ans dans cette érablière eustachoise, où ils font de l’animation pour les groupes scolaires, la semaine, et pour les groupes familiaux, le week-end. «Nous amenons les groupes dans l’érablière et leur racontons une histoire sous forme de légende amérindienne», explique Pierre Dubois. «Nous faisons de l’animation sur mesure, poursuit son collègue André Thériault. Nous explorons le répertoire musical, avec, par exemple, des chansons à répondre. Il y a aussi de la danse, et nous impliquons les accompagnateurs.» Ils expliquent la façon d’entailler les érables, procèdent à l’entaillage devant leur public. Leur prestation se fait sous le signe de l’humour. On peut d’ailleurs obtenir un avant-goût de leur prestation en tapant «cabane à sucre explication» sur YouTube.

Signe que la cabane à sucre n’est pas que l’affaire des Québécois «de souche», Pierre Dubois et André Thériault soulignent que bien des groupes auxquels ils ont affaire sont de diverses origines. Ils prennent comme exemple des groupes d’Asiatiques venus se sucrer le bec. André Thériault explique une scène un peu loufoque où il a dû expliquer en anglais à l’un des groupes les différentes habitudes de vie liées à la cabane à sucre pendant que l’une des participantes traduisait le tout en… mandarin!

Le gros de leur travail à la cabane à sucre s’effectuant au printemps, le duo veut «exporter» son concept en offrant une revue du temps des sucres, intitulée Les fonds de terroir. Il s’agit d’un spectacle de quelque 90 minutes où les deux artistes de la région revisitent la tradition du temps des sucres à travers la chanson, le conte, la danse, les jeux et l’interaction avec le public.

Pierre Dubois et André Thériault offrent, entre autres, leur spectacle à la fin avril à la Fête des bénévoles de Laval. On peut communiquer avec eux au andtheriault@videotron.ca.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top