- PUBLICITÉ -
Une première séance pour le nouveau conseil municipal de Mirabel

Après le sourire de la victoire (notre photo)

Une première séance pour le nouveau conseil municipal de Mirabel

C’est dans une salle bondée que s’est déroulée à Mirabel, lundi soir dernier, l’assermentation des élus municipaux, où chacun d’eux a juré de se montrer honnête et d’agir en respect des règles d’éthique et de déontologie municipales au cours de leur mandat.

La cérémonie d’assermentation s’est déroulée à l’hôtel de ville situé dans le secteur de Sainte-Monique, dans la salle du conseil municipal où s’étaient entassées plus d’une soixantaine de personnes, des proches parents des élus et de simples citoyens tout simplement intéressés à rencontrer ceux qu’ils venaient d’élire pour prendre des décisions en leur nom au cours des quatre prochaines années.

C’est le cas d’Albert Paquette, un fidèle des séances du conseil municipal qui habite le secteur de Saint-Canut. Lundi soir, il assistait à sa 205e séance du conseil. «J’aime ça savoir ce qui se passe à Mirabel. Je rencontre des gens et je vois les nouveaux projets», a confié le Mirabellois. 

Le nouveau maire Jean Bouchard a été le premier à prêter serment devant la greffière Suzanne Mireault. «Je, soussigné Jean Bouchard, jure que j’exercerai mes fonctions avec honnêteté et justice en vertu du Code d’éthique et de déontologie des employés municipaux et je m’engage à respecter ces règles applicables jusqu’à la fin de mon mandat», a lu le maire avant d’apposer sa signature au bas du document officiel.

Chacun des conseillers municipaux s’est plié au même protocole, puis est allé prendre place à la table du conseil. Pour David Marra-Hurtubise, Guylaine Coursol, Patrick Charbonneau et Francine Charles, c’était une première.

C’est d’ailleurs un conseil municipal plutôt diversifié que présidera le maire Bouchard. Tout comme lui, Michel Lauzon, François Bélanger et Pierre‑Paul Meloche entament leur troisième mandat en politique active municipale. Seul le vétéran Guy Laurin, à qui les électeurs viennent de confier un huitième mandat, possède une plus longue expérience que M. Bouchard sur la scène municipale.

Les conseillères municipales Charles et Coursol assurent une présence féminine dans l’administration Bouchard, une situation quelque peu inhabituelle autour de la table du conseil.

Quant aux conseillers municipaux David Marra-Hurtubise et Patrick Charbonneau, respectivement âgés de 33 et de 34 ans, ils sont issus d’une plus jeune génération d’électeurs.

En dressant le rapport sur la situation financière de la Ville de Mirabel, le maire Bouchard a glissé, comme la loi l’oblige, quelques informations entourant les compensations financières que recevront les élus dans l’exercice de leur fonction. Ainsi, le maire recevra un salaire de 79 705 $. Les conseillers municipaux, eux, toucheront une rémunération annuelle de 27 631 $. À cela s’ajoute une allocation de dépenses de 15 662 $ pour le maire et de 13 815 $ pour les conseillers.

Mirabel étant par ailleurs une MRC, le maire et ses conseillers y assument des responsabilités. À titre de préfet, M. Bouchard recevra une rémunération de 11 224 $, tandis que les conseillers se verront remettre 284 $ à chacune des séances de la MRC auxquelles ils assisteront.

 

 

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top