- PUBLICITÉ -
Une première édition du Symposium des patriotes

Le comité organisateur de la première édition du Symposium des patriotes: Doris Yacovelli, Andrée Mailloux, Madone Simard, Serge De Merlis, André Pronovost, Marion H. Gérard et Marguerite Vanasse.

Une première édition du Symposium des patriotes

Les 19, 20 et 21 mai prochains

La première édition du Symposium des patriotes aura lieu les 19, 20 et 21 mai prochains dans les jardins du manoir Globensky, dans le Vieux-Saint-Eustache.

Cette activité se déroulera dans le cadre des célébrations entourant le 250e anniversaire de la fondation du moulin Légaré, ainsi que la commémoration du 175e anniversaire de la Rébellion des patriotes. En tout, 80 exposants provenant d’une quarantaine de villes du Québec présenteront leurs créations. Le public aura la chance de voir les artistes à l’œuvre en pleine action.

Le programme s’amorce le samedi 19 mai, de 10 h à 17 h, avec des créations devant public. L’activité se poursuit le lendemain, aux mêmes heures. À 13 h le dimanche, le groupe Pastel offrira une prestation musicale. La création devant public se poursuit le lundi 21 mai, Journée nationale des patriotes, cette fois entre 10 h et 16 h, jusqu’à la clôture du symposium, où aura lieu une remise de prix. Les activités auront lieu beau temps mauvais temps, chacun des artistes disposant d’une gloriette.

Le comité organisateur de cet événement est composé de Serge de Merlis, président, Marguerite Vanasse, secrétaire, André Pronovost, vice-président, Marion H. Gérard et Andrée Lajoie-Mailloux, directrices, Madone Simard, coordonnatrice, et Doris Yacovelli, trésorière. «L’idée est née il y a deux ans, lors de l’activité Arts en fête, explique M. De Merlis. Puis est arrivé le projet de Capitale nationale, nous avons constitué un comité, avec le soutien de la Ville de Saint-Eustache et de la Corporation du moulin Légaré.» La candidature de Saint-Eustache n’a finalement pas été retenue pour le programme Capitale culturelle du Canada, mais le projet de symposium, lui, est resté.

Le comité de sélection des artistes, composé de Roger Ricard, Yves Vaillancourt et Jean-Jacques Pagé, a étudié quelque 110 dossiers de candidature déposés à la date limite, en janvier dernier, et en a même refusé d’autres qui ont été acheminés par la suite. On s’est limité à 80 artistes. «Les gens vont voir du travail de qualité», explique-t-il, soulignant le plaisir des artistes à peindre devant le public. Aucun thème particulier n’est à l’honneur pour cette activité, même si elle se déroule durant la fin de semaine dédiée aux patriotes.

Le symposium met principalement en vedette des artistes-peintres, une seule candidature de photographe ayant été acceptée. Les artistes y produiront des œuvres originales, parfois inspirées des personnages costumés qui seront présents sur place, durant le symposium. Les artistes du comité organisateur exposeront leurs œuvres au Centre d’art La petite église.

L’événement sera ponctué de nombreuses autres activités à caractère historique tout au long de cette fin de semaine. Entre autres, la Maison de la culture et du patrimoine, qui est située au manoir Globensky, propose des visites et des circuits commentés sur l’histoire de la rébellion des patriotes.

Le maire de Saint-Eustache, Pierre Charron, le président de la Corporation du moulin Légaré, Ernest Labelle, et le président de la section Jean-Olivier-Chénier de la Société Saint-Jean-Baptiste, Benoît Coulombe, étaient présents lors du dévoilement de cette programmation.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top