- PUBLICITÉ -

Photo Benoît Bilodeau – Les membres du comité organisateur de cette Nuit des sans-abris, en compagnie d’élus de la région.

Une Nuit des sans-abris à Saint-Eustache et Pointe-Calumet ce vendredi 15 octobre

Malgré la pandémie liée à la COVID-19 qui a entraîné des restrictions quant à la capacité d’accueil, l’organisme Le Répit de la rue a tout de même été en mesure d’héberger 76 personnes (61 hommes, 14 femmes, 1 transgenre) au cours de l’année 2020-2021, mais a aussi été contraint de refuser 1 583 appels pour de l’hébergement car les places disponibles étaient complètes.

Des chiffres qui montrent que le phénomène de l’itinérance est bien présent à Saint-Eustache et ses environs immédiats, et qu’il est important que la population y soit sensibilisé. À cet égard, au cours du mois d’octobre, une série d’actions seront mises de l’avant par la Table de concertation en itinérance de la MRC de Deux-Montagnes, dont la tenue de la 32e Nuit des sans-abris qui aura lieu le vendredi 15 octobre prochain sous le thème «L’itinérance, voir derrière les apparences».

Plus précisément, trois activités de sensibilisation seront tenues lors de cette journée du 15 octobre «en guise de solidarité aux gens de la rue» ont conjointement annoncé Hellen Lapointe, responsable-clinique pour l’organisme Le Répit de la rue, et Mélissa Corbeil, directrice générale de La Petite Maison de Pointe-Calumet, au nom la Table de concertation en itinérance de la MRC de Deux-Montagnes.

La conférence de presse, tenue au bureau de circonscription du député provincial de Deux-Montagnes, Benoit Charette, qui appuie la cause depuis plusieurs années déjà, a réuni les membres du comité organisateur, la conseillère municipale Nicole Carignan-Lefebvre, de même que les députés fédéraux de Rivière-des-Mille-Îles et Mirabel, Luc Desilets et Jean-Denis Garon, fraîchement élus.

Les activités au programme

Tout d’abord, une collecte de vêtements chauds est actuellement en cours, alors que la période hivernale approche à grands pas. Il sera possible de les déposer tout au long du mois d’octobre en se rendant directement au Répit de la rue, situé au 305, rue Féré, ou au Centre d’entraide Racine-Lavoie situé au 154, rue Dorion, à Saint-Eustache dans les deux cas.

Aussi, les citoyens pourront participer à des évènements qui leur permettront d’être justement davantage sensibilisés au phénomène de l’itinérance en banlieue. À Saint-Eustache, il sera possible de visiter les locaux du Répit de la rue, un organisme offrant des services d’hébergement, mais aussi de repas, de douches et de lavage pour personnes en situation d’itinérance durant l’année. Pas moins de 132 personnes (108 hommes, 23 femmes, 1 transgenre) en ont bénéficiés au cours de l’année 2020-2021, pour un total de 1 460 visites. L’activité aura lieu le vendredi 15 octobre, de 18 h à 19 h 30.

Immédiatement après et jusqu’à 22 h, toujours à Saint-Eustache, les gens seront invités à se rendre au tout nouveau Café Parenthèse, situé au 221, rue Hémond, où on y offre un milieu de vie «non restrictif, accueillant et sécuritaire» pour les personnes en situation de désorganisation sociale et/ou détresse émotionnelle. Café et soupe seront servis autour d’un feu.

Le même soir, La Petite Maison et la Maison des jeunes de Pointe-Calumet tiendront également des activités de sensibilisation au phénomène de l’itinérance en banlieue. Celles-ci se dérouleront de 18 h à 22 h au parc Alphonse-Gravel, où des breuvages et de la soupe chaude seront aussi servis.

Que ce soit à Saint-Eustache ou à Pointe-Calumet, les citoyens sont invités à profiter de l’occasion pour remettre en don des trousses hygiéniques, des vêtements chauds, des denrées non périssables et des dons en argent qui seront, par la suite, distribués aux personnes vivant une situation d’itinérance par l’entremise du travailleur de rue.

Enfin, la Table de concertation en itinérance de la MRC de Deux-Montagnes invitent ceux et celles qui ne pourront participer à l’une de ces activités à allumer une bougie à leur fenêtre le soir du 15 octobre, ceci «en signe de solidarité envers les personnes en situation d’itinérance ou à risque de l’être».

Pour d’autres informations sur ces activités, il suffit de joindre, à Saint-Eustache, Marie-Claude Renaud au 450 974-1510 ou, à Pointe-Calumet, Mélissa Corbeil au 450 974-7556.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top