- PUBLICITÉ -
Une nouvelle Politique culturelle sur fond d’identité

Le maire Pierre Charron et le conseiller Raymond Tessier ont présenté la nouvelle Politique culturelle de Saint-Eustache.

Une nouvelle Politique culturelle sur fond d’identité

À Saint-Eustache

La Ville de Saint-Eustache a lancé sa nouvelle Politique culturelle en grande pompe, le 29 mars dernier, au Centre d’art La petite église. À partir de ces enjeux, la Politique culturelle de la Ville de Saint-Eustache propose des orientations et des axes d’intervention qui assureront une évolution harmonieuse de la vie culturelle eustachoise.

Le premier enjeu visé par cette nouvelle Politique est la participation citoyenne. «Le premier axe vise à assurer au plus grand nombre, l’accès à des activités culturelles de qualité. Celui-ci s’incarnera dans des équipements culturels de premier ordre, notamment, par la construction de la nouvelle bibliothèque. On bonifiera aussi l’offre culturelle, entre autres, par l’augmentation du nombre de spectacles», indique-t-on à la Ville. La Ville entend d’ailleurs aménager un espace jeunesse à la nouvelle bibliothèque et diversifier les activités qui sont destinées à la clientèle jeunesse.

Ensuite, la Politique entend privilégier la vitalité culturelle au moyen d’un soutien appuyé aux arts et à la culture. «Afin de soutenir l’innovation et la créativité qui caractérisent le milieu culturel eustachois, on développera des outils favorisant son développement et sa capacité de se prendre en charge. Un effort supplémentaire sera d’ailleurs consenti afin de reconnaître les arts professionnels. On consolidera les programmes de soutien aux organismes culturels et des outils d’information et de promotion seront développés pour faciliter la diffusion de l’information», indique-t-on d’ailleurs à ce propos, dans le document de la Politique.

L’identité et l’appartenance des Eustachois constituent le troisième axe d’intervention. La Ville entend en effet s’assurer de la longévité de son patrimoine naturel, historique, culturel et bâti. «Il consistera à réaliser des projets en collaboration avec les responsables de l’environnement et du développement durable, notamment sur le site du sentier écologique Claire-Yale, la revitalisation des artères principales et la finalisation du circuit de fresques historiques», indique-t-on à ce sujet.

La restauration du moulin Légaré, la poursuite de fouilles archéologiques, l’archivage de documents historiques et les activités muséales sur l’histoire de Saint-Eustache sont des exemples de sujets qui retiendront l’attention de la Ville.

Le rayonnement de l’identité culturelle eustachoise sera finalement mis de l’avant. «Saint-Eustache souhaite s’ouvrir sur le monde et partager ses richesses artistiques, historiques et culturelles, explique-t-on dans cette nouvelle Politique. Le tourisme culturel, la mise en valeur du Vieux-Saint-Eustache et la consolidation de ses festivals et événements majeurs en font partie. Cette année, les fêtes du 250e anniversaire du moulin Légaré et du 175e anniversaire de la rébellion de 1837 en seront le fer de lance.

«En la parcourant, le lecteur verra les grands thèmes et les valeurs qui orientent nos actions», a indiqué le maire de Saint-Eustache, Pierre Charron, lors de la présentation officielle. Le conseiller responsable des dossiers culturels à la Ville, Raymond Tessier, estime pour sa part que cette nouvelle Politique «est le résultat d’un processus d’échanges avec les citoyens, les artistes et organismes du milieu».

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours IGA Lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top