- PUBLICITÉ -
Une marche et un salon de l’autisme à Blainville

Photo Christian Asselin - Valérie Schmaltz, représentant le député Ramez Ayoub, James St-Onge-Lapierre, Société de l"autisme des Laurentides (SAL), Sylvie Lejeune, présidente de la SAL, Guylaine Robert, directrice de la Fondation de l'autisme des Laurentides, Frédérique Dufort, porte-parole de la SAL, Karine Robert, directrice de la SAL, et Guy Frigon, de la Ville de Blainville.

Photo Christian Asselin - Frédérique Dufort, porte-parole, est très impliquée dans la promotion des activités de la SAL.
Photo Christian Asselin - Guylaine Robert, directrice de la Fondation de l’autisme des Laurentides, a annoncé son départ à la retraite après avoir consacré 23 ans de sa vie à la cause de l’autisme dans les Laurentides.
Photo Christian Asselin - Karine Robert, directrice de la SAL, invite la population à participer en grand nombre aux activités organisées en marge du mois de l’autisme, en avril.

Une marche et un salon de l’autisme à Blainville

Le samedi 28 avril

Pour clôturer le mois de l’autisme qui a lieu chaque année en avril depuis le milieu des années 70, la Société de l’autisme des Laurentides, et sa Fondation, convient la population à Blainville, le samedi 28 avril.

Dès 13 heures, sera donné le départ de la Marche de l’autisme. Celle-ci se déroulera sur une distance de 2,7 km dans les rues avoisinant l’hôtel de ville de Blainville. On demande aux participants de porter du bleu pour l’occasion.

Tout de suite après, sur le coup de 13 h 30, la population est invitée à se diriger vers le Centre communautaire de Blainville, au 1000, Plan Bouchard, où se tiendra la 2e édition du Salon de l’autisme et TSA pour les Laurentides.

«Une trentaine d’exposants seront présents au salon afin de sensibiliser, donner de l’information sur l’autisme. Ils ont tous des services à offrir qui peuvent aider les familles et personnes vivant avec un trouble du spectre de l’autisme (TSA)» , a mentionné Karine Brunet, directrice générale de la Société de l’autisme.

«Ce qui est important de dire à propos de la journée du 28 avril, a renchéri Guylaine Robert, c’est que seront présents des parents, des intervenants du milieu, des gens du CISSS, des commissions scolaires, afin de donner de l’information générale, pour le public en général.»

Mme Robert a par ailleurs rappelé l’importance de parler de l’autisme et surtout d’informer la population puisque selon les plus récentes statistiques, a-t-elle mentionné, un enfant sur 68 au Québec recevra un diagnostic de TSA.

«Alors qu’il y a 23 ans, à mes débuts à la Fondation de l’autisme, le taux était de 1 sur 1 000, et de 1 sur 152 en 2007, pour les Laurentides, c’est aujourd’hui un enfant sur 60 avec une augmentation prévue de 25 % par année. Tout le monde connaît quelqu’un qui a le TSA.»

Une foule d’activités

La comédienne Frédérique Dufort, dont le frère âgé de 21 ans est atteint d’un TSA, est porte-parole de l’autisme dans les Laurentides. Elle était présente à la conférence de presse tenue le 27 mars, pour inviter le plus de gens à prendre part à cette journée du 28 avril, mais également à toutes les autres activités organisées en marge du mois de l’autisme.

En effet, outre la Marche et le Salon de l’autisme, les personnes intéressées à en apprendre davantage sur l’autisme sont invitées à différentes activités telles les conférences que donneront Me Émilie Dazé, le 4 avril, à 19 h, au sujet de la fiducie testamentaire, le psychoéducateur André Bélanger, le 19 avril, à 19 h, et la sexologue Nancy Michaud, le 26 avril, à 19 h.

Une partie de hockey du Rocket de Laval, celle du vendredi 6 avril, est aussi à la programmation des activités, de même qu’une soirée témoignage qui aura lieu le mercredi 11 avril. Trois personnes aux prises avec le syndrome d’asperger seront présentes pour parler de leur réalité.

Pour s’inscrire à la Marche de l’autisme ou à l’une ou l’autre des activités, il faut confirmer sa présence à louise.desrochers@http://autismelaurentides.org. Pour en apprendre davantage sur la Société de l’autisme des Laurentides, qui célèbre cette année ses 25 ans, sur ses camps de jour, ses maisons de répit, ou encore, sur sa fondation, il suffit de visiter le [http://autismelaurentides.org]. Il est aussi possible de faire un don par le biais du site Internet de l’organisme.

 

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top