- PUBLICITÉ -
Une journée de réflexion porteuse de solutions

Photo Michel Chartrand - Lysane O’Sullivan et Carole Lavallée sont très heureuses des résultats de la journée de réflexion.

Une journée de réflexion porteuse de solutions

La Table de concertation communautaire de Mirabel

LES BONS COUPS D'ICI - (NDLR) — Le Regroupement pour le développement social (RPDS) de la région Deux-Montagnes et du sud de Mirabel a livré, au printemps dernier, un cahier des bons coups réalisés par 25 organismes au cours de l’année 2010-2011. Votre journal L’ÉVEIL en a choisi huit et vous livrera huit reportages dans ses éditions des mois de juillet et d’août.

La Table de concertation communautaire de Mirabel a tenu en novembre dernier une journée de réflexion concernant le développement social à Mirabel. Un évènement qui aura rassemblé une quarantaine de participants de tous les milieux et qui a abouti à un plan stratégique et des actions concrètes.

La Table existe depuis 2003 et depuis ses premiers balbutiements, le besoin de développer le sentiment d’appartenance au territoire mirabellois se fait sentir. «Les différents acteurs assis autour de la table sont conscients de l’importance d’avoir une concertation régionale qui dépasse les limites des municipalités», explique Lysane O’Sullivan, présidente et une des membres fondatrices de la Table.

Avec les années, les comités qui se forment à la Table permettent d’accomplir certains projets dans des domaines spécifiques et font toute la richesse de cette Table de concertation. «On apprend des uns et des autres. On voulait créer un réseau communautaire dans une instance démocratique où les participants sont les leaders, des entrepreneurs sociaux. Cela permet une transversalité, car le pouvoir, c’est de connaître», s’exprime Lysane avec conviction.

Si au début, les participants de la Table en apprenaient davantage entre eux, avec le temps, l’importance de la concertation est devenue plus évidente. Les comités ont vu le jour et ont permis la recherche de subventions à caractère plus régional. «En 2010, ajoute-t-elle, on avait un sentiment de maturité. On voulait savoir où on était rendu, un point d’arrêt pour s’interroger sur l’avenir, continuer la réflexion et la pousser plus loin par des actions concrètes».

L’idée d’une journée de réflexion est donc née. Elle a eu lieu autour de quatre grands axes que sont la participation citoyenne, le leadership, la concertation et la mobilisation.

Une journée qui a permis à beaucoup de représentants du milieu de se concerter en atelier sur différentes questions, de faire des suggestions et de les partager à tout le groupe. L’exercice a permis d’établir des priorités et de raffiner les suggestions. À la suite de cette journée, un plan stratégique a émergé.

Les axes d’interventions qui ont été choisis sont les finances, la communication et la gouvernance. Regroupant ainsi des priorités telles que, poursuivre le développement du sentiment d’appartenance à Mirabel, la mobilisation et d’assurer la relève en développant l’expertise communautaire des entrepreneurs, par exemple.

Carole Lavallée, directrice de la Maison de la famille de Mirabel, a pour sa part indiqué: «Le communautaire est là pour répondre à un besoin existant identifié par les gens du milieu pour que les solutions incluent des actions signifiantes.»

À la suite de cette journée de réflexion, plusieurs projets ont pris vie, notamment le comité Mirabel en forme, subventionné par Québec en forme. Un appel de projets où 23 actions ont été soumises, dont 20 ont été acceptées. Cela représente 119 000 $ à Mirabel pour les jeunes et la santé. Un site Web devrait voir le jour cet automne et la Table continue ce qui avait été commencé en organisant une Journée dédiée à la famille et la santé le 25 septembre prochain.

«La journée est une très grande réussite. Les organismes ont pu écouter, dire, réfléchir et décider», conclut Lysane O’Sullivan.

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

La meilleur des aventures sucrées
- PUBLICITÉ -
Top