- PUBLICITÉ -

Photo Benoît Bilodeau – Déjà, certains contribuables, comme ceux de Saint-Eustache, ont reçu leur compte de taxes pour l'année 2020.

Une hausse du compte de taxes variant entre 0,82 % à presque 5 % pour 2020

Dans la MRC de Deux-Montagnes et à Mirabel

Fin janvier, début février, c’est le moment de l’année où les contribuables des municipalités et villes des MRC de Deux-Montagnes et de Mirabel recevront, si ce n’est déjà fait, leur compte de taxes et sauront ce qu’ils devront, bien sûr, payer dans les mois à venir. Et selon la municipalité ou la ville où ils résident, ce compte de taxes pourrait augmenter de 0,82 % à presque 5 % par rapport à celui de l’année dernière.

Et selon la municipalité ou la ville, ce compte de taxes pourrait augmenter de 0,82 % à presque 5 % par rapport à celui de l’année dernière. Dans le cas de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, la hausse n’est pas connue puisque le budget ne sera adopté que le 28 janvier prochain en raison des inondations du printemps dernier.

Deux-Montagnes: + 0,82 %

C’est à Deux-Montagnes que la hausse du compte de taxes sera la moindre, puisque l’administration du maire Denis Martin a déposé un budget prévoyant une très faible hausse de taxes de l’ordre de 0,82 %. Il s’agit de la cinquième année consécutive où la hausse de taxes se situe sous le seuil de l’inflation moyenne, de l’ordre de 1,99 % dans la région métropolitaine ces douze derniers mois.

«Je suis vraiment très fier de la performance financière de la Ville. Je tiens à remercier les élus et l’équipe de gestionnaires en place pour les efforts déployés pour concevoir de nouveau un budget qui respecte la capacité de payer des Deux-Montagnais» , a commenté le maire Martin, précisant que la faible hausse a été rendue possible malgré la croissance des frais de déneigement et les dépenses encourues et non remboursées pour la digue.

Saint-Joseph-du-Lac: + 1,44 %

À Saint-Joseph-du-Lac, le conseil municipal a, lui, adopté un budget de 9,2 M$ pour l’année 2020 qui prévoit, pour la très grande majorité des immeubles joséphois, soit les immeubles résidentiels desservis par les réseaux d’aqueduc et d’égout, une hausse du compte de taxes de 1,44 % malgré l’entrée en vigueur d’un nouveau rôle d’évaluation.

«Le nouveau rôle d’évaluation confère à la municipalité une richesse foncière augmentée de 6,2 %. Afin de pallier les impacts de cette hausse sur le compte de taxes, le conseil municipal a abaissé les taux de taxation de l’ordre de 4,6 %» , a fait savoir le maire Benoît Proulx.

Saint-Eustache: + 1,45 %

À Saint-Eustache, le conseil municipal a adopté un budget 84 364 000 $ comportant une augmentation du compte de taxes à 1,45 % et des taxes de services demeurant inchangées en 2020. Aussi, la Ville de Saint-Eustache a pris la décision de geler le taux de taxe de la portion agricole de leur propriété, qui demeure à 0,6474 $ du 100 $ d’évaluation, et ce, jusqu’au dépôt du prochain rôle d’évaluation.

«Nous œuvrons réellement sur tous les fronts pour faire de Saint-Eustache un milieu prospère, où qualité de vie et qualité d’environnement sont les marques distinctives.» , a commenté le maire Pierre Charron, citant pour exemple la création d’un nouveau Fonds de prévoyance pour les changements climatiques, pour lequel un demi-cent par 100 $ d’évaluation sera perçu.

Mirabel: + 1,9 %

À Mirabel, c’est un budget se chiffrant à 94 957 000 $ que le maire Jean Bouchard et les élus de l’endroit ont adopté, lequel comporte une hausse globale moyenne des comptes de taxes limitée à 1,9 %. Pour les maisons résidentielles en particulier, la variation moyenne au compte de taxes sera de 1,7 %, selon les chiffres fournis par la Ville. Le taux de taxation des maisons résidentielles passera ainsi à 0,469 $ par 100 $ d’évaluation.

Par contre, les immeubles agricoles voient leur évaluation foncière bondir de 40,7 % en 2020, mais la Ville a décidé de fixer le taux de taxation agricole au seuil le plus bas qu’il lui était permis de le faire selon la loi, soit à 0,312 $ par 100 $ d’évaluation.

Pointe-Calumet: + 1,9 %

Également, à Pointe-Calumet, le compte de taxes augmentera de 1,9 %, alors que les élus de l’endroit ont dû composer avec l’entrée en vigueur d’un nouveau rôle d’évaluation pour les années 2020 à 2022; ce qui a eu pour effet de faire accroître la valeur moyenne des propriétés de 4,953 %.

Pour éviter que les contribuables n’en subissent les conséquences, a expliqué la mairesse Sonia Fontaine, le taux de la taxe foncière de la dernière année a donc été de réduit dans un premier temps de 4,953 %, puis augmenté à 1,9 %. Le taux de cette taxe passe donc à 0,8226 $ du 100 $ d’évaluation au niveau résidentiel et à 1,0177 $ du 100 $ d’évaluation pour les immeubles non résidentiels.

Oka: + 4,6 %

À Oka, enfin, où un nouveau rôle d’évaluation a aussi été déposé en même temps qu’un budget de 7 860 386 $, l’augmentation moyenne des valeurs des propriétés sera de 4,6 %, mais variera de 0,3 % à 13,3 % selon la catégorie du bâtiment.

«Les revenus supplémentaires générés par le nouveau rôle d’évaluation ont permis de conserver le taux de taxes résidentielles à 0,71 $ du 100 $ d’évaluation et à 1,26 $ du 100 $ pour les immeubles non résidentiels. Il faut comprendre que sans le dépôt du rôle d’évaluation, c’est une augmentation d’environ 0,03 $ qui aurait été nécessaire pour absorber la hausse des coûts de déneigement» , a tenu à préciser le maire Pascal Quevillon.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section Concours

Concours Escapade Gourmande

Concours La meilleur des aventures sucrée 2020
- PUBLICITÉ -
Top