- PUBLICITÉ -
Une deuxième maison signée Habitat pour l’humanité

Denise Beaudoin, députée de Mirabel, Sylvie St-Pierre de la Fondation Banque Royale, Sonia Paulus, mairesse de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Yannick Munger, d’Holcim Canada, Denis Pilon, président d’Habitat pour l’humanité, Nathalie Cousineau, de Genworth Financial Canada, et Éric Demers, de Home Depot, réunis à l’occasion de cette première pelletée de terre.

Une deuxième maison signée Habitat pour l’humanité

Première pelletée de terre à Sainte-Marthe-sur-le-Lac

La famille intergénérationnelle Lapointe-Champagne était tout sourire et ô combien fébrile, lors du point de presse inaugurant le début de la construction de la deuxième maison d’Habitat pour l’humanité, région des Deux-Montagnes.

La première pelletée de terre a été jetée devant partenaires, commanditaires et élus sur le terrain de plus de 5 700 pieds carrés où sera érigée, d’ici le mois de novembre 2012, une résidence «sécuritaire et convenable» pour les jumelles Angie et Nickie, leur mère Dominique et leur grand-mère Jocelyne.

«Nous procédons à une pelletée de terre émouvante ce matin. La famille Lapointe-Champagne va réaliser un grand rêve: celui de devenir propriétaire d’une maison», a déclaré Denis Pilon, président d’Habitat pour l’humanité, région des Deux-Montagnes.

La résidence sera construite sur un terrain de la rue Paul, à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, aux limites du développement du Parcours du Golf.

«Nous sommes euphoriques», a fait savoir Jocelyne Champagne, souriante. Avec sa fille et ses deux petites-filles, elle vit actuellement dans un appartement 5½ à Saint-Eustache. Les jeunes filles âgées de 12 ans sont donc très excitées de pouvoir bientôt profiter d’un espace à elles, puisqu’elles auront chacune leur chambre dans leur future demeure. À quelques mois de faire leur saut au secondaire, les sœurs Lapointe feront leur rentrée scolaire à l’école secondaire Liberté-Jeunesse, située tout près.

Quant à Dominique Lapointe, elle aspire à la paix et au calme qu’elle entend trouver dans son chez-soi.

La mairesse marthelacquoise, Sonia Paulus, s’est dite heureuse d’accueillir cette famille sur son territoire. Elle a profité de son temps de parole pour souligner la détermination du président de l’organisme qui n’a jamais baissé les bras devant les embûches qui se sont présentées sur son chemin.

La construction d’une maison d’Habitat pour l’humanité ne se fait pas sans l’appui de la collectivité. Ainsi, la première pelletée de terre était l’occasion pour deux partenaires de remettre officiellement des chèques. De Genworth Financial Canada, Nathalie Cousineau a octroyé un montant de 10 000 $ tandis que la Fondation Banque Royale, par l’entremise d’Estelle Lapointe, a offert une somme de 5 000 $.

M. Pilon a rappelé que les personnes et les entreprises qui souhaitent offrir du temps pour la construction de la maison sont toujours les bienvenues.

Notons qu’Habitat pour l’humanité, région des Deux-Montagnes, a pour mission de permettre à des familles à faible revenu d’acquérir une propriété sécuritaire et décente, une façon de rompre le cycle de la pauvreté. La maison de Sainte-Marthe-sur-le-Lac sera la deuxième à voir le jour après celle construite à Deux-Montagnes.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top