- PUBLICITÉ -
Une «cathédrale sous les arbres» comme 12e jardin thématique

Une incursion dans le nouveau jardin d’ombre de Route des gerbes d’Angelica

Une «cathédrale sous les arbres» comme 12e jardin thématique

Route des gerbes d’Angelica

L’entreprise Route des gerbes d’Angelica a célébré, en juin dernier, l’ouverture d’un douzième jardin thématique à Mirabel, «La cathédrale sous les arbres» qui se veut un jardin d’ombre en forêt. Il s’agit d’une conception de Pierre Gauthier et de deux des membres de la Route des gerbes d’Angelica, Réjane et Jacques, qui ont patiemment restauré les fenêtres de l’ancienne église presbytérienne Grande Fresnière, détruite à la suite d’une tornade au mois de mai 2013.

En effet, à l’entrée du jardin sont érigées les anciennes fenêtres faisant désormais office de portes pour faire pénétrer les visiteurs à l’intérieur de la forêt. C’est sous une arche naturelle d’arbres feuillus que la fraîcheur de l’ombre effleure la peau et apaise, lors des journées chaudes. Au centre de l’espace, où des sentiers plats ont été aménagés, trône une pierre faisant office d’hôtel.

Dans l’enceinte du lieu se retrouvent également des structures de pierres et de bois récupéré de l’église, appuyant l’impression de cathédrale. D’autres fenêtres sont disposées dans les boisés et, éventuellement, un système d’éclairage sera installé au-dessous des arches.

Lors de l’inauguration, c’est l’abbé Gravel qui a béni les lieux avec une courte prise de parole. Il a notamment affirmé: «Que ce lieu en devienne un de bonheur pour les gens qui y viendront et une protection pour tous ceux qui y seront.» Il a, par la suite, procédé à la coupe du ruban officiel, en compagnie d’une des membres de l’entreprise, Lucilia Albernaz.

Pour célébrer l’ouverture de «La cathédrale sous les arbres», un projet amorcé l’an dernier, plusieurs invités étaient présents sous les tentes blanches et ont pu assister au court spectacle offert. «Les membres de Route des Gerbes d’Angelica sont tous un peu “flyés” et vous allez voir comment. Que la fête commence!», a lancé Mme Albernaz.

Sont alors apparus des personnages tous plus colorés les uns que les autres avec des thématiques florales, qui ont exécuté quelques pas de danse plutôt ludiques sur une musique festive. Issus de l’imaginaire de Pierre Gauthier et de Linda Dolbec, patroniste et couturière, les personnages ont bougé sur une musique créée par Nicolas Ouimet qui a d’ailleurs conçu les trames sonores des jardins.

«Les personnages hauts en couleur que vous venez de voir seront présents au cours de l’été, dans les jardins», a annoncé Lucilia Albernaz. De plus, lors du dévoilement, le trio à cordes La Belle Époque, composé des trois sœurs Ouellette, a amorcé quelques notes pour créer une ambiance feutrée. Elles seront en concert dans les jardins les dimanches 21 et 27 juillet, de 13 h 30 à 15 h.

L’occasion a également été saisie pour faire savoir que désormais, sur une surface de deux acres, 2 000 plants d’angéliques ont été plantés et que 2 000 s’ajouteront bientôt. Des petits fruits ont aussi été ajoutés sur une superficie de trois acres. Ils servent à la confection de produits maison maintenant disponibles à la boutique de l’endroit, en plus des pains artisanaux cuits sur place dans des fours de glaise.

Rappelons que Route des gerbes d’Angelica est située au 6015, rang Saint-Vincent, dans le secteur de Saint-Benoît, à Mirabel. Pour d’autres renseignements: [www.gerbesdangelica.com].

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top