- PUBLICITÉ -
Une campagne de financement pour l’Ensemble choral Saint-Eustache

(Photo Michel Chartrand) - Le donateur Jean-Guy Mathers est entouré d’Odile Terreau, Constance Joanette et Lucie Filibert, de l’Ensemble choral Saint-Eustache.

Une campagne de financement pour l’Ensemble choral Saint-Eustache

Déjà un don substantiel du président fondateur du Groupe Mathers

L’Ensemble choral Saint-Eustache a donné le coup d’envoi à sa campagne de financement annuelle en rendant hommage à l’homme d’affaires Jean-Guy Mathers.

«L’Ensemble remercie infiniment M. Mathers pour son soutien année après année», a déclaré la présidente fondatrice du chœur, Constance Joanette, dans une conférence de presse qui s’est déroulée dans les bureaux du Groupe Mathers. «Encore cette année, M. Mathers a la générosité de nous commanditer généreusement et il encourage le milieu de la culture, spécialement celui du chant choral à Saint-Eustache.» Un chœur classique comme celui de l’Ensemble choral Saint-Eustache, une troupe semi-professionnelle qui regroupe des choristes de Rosemère à Saint-André-d’Argenteuil, ne pourrait fonctionner sans l’apport de la communauté. Constance Joanette considère les dons annuels de M. Mathers comme la bougie d’allumage de sa campagne de financement.

Une tournée européenne en préparation

Cette année, le don de M. Mathers, dont le montant n’a pas été dévoilé, coïncide avec une campagne de financement à saveur internationale, car l’Ensemble choral prépare une tournée européenne prévue en juin prochain. «Nous avons besoin d’amasser le plus de fonds possible pour permettre à nos choristes, qui vont payer leur billet d’avion et les frais d’hébergement, de pouvoir bénéficier gratuitement des moyens de transport durant la tournée», a déclaré Mme Joanette.

Le succès obtenu au cours des dernières années par ce chœur classique laisse à penser qu’il y a un public régional pour ce genre de troupes. «C’est pourquoi nous avons présenté les œuvres des plus grands maîtres comme Bach, Mozart, Beethoven, Monteverdi, Vivaldi, Händel, Fauré, Dvörjak, Rossini, Verdi et bien d’autres, poursuit Mme Joanette. Si nous interprétons un tel répertoire, c’est grâce à la persévérance de nos choristes. Quelques-uns se joignent à nous avec peu de préparation.» Cependant, grâce au matériel d’apprentissage qui leur est fourni et au travail qu’ils accomplissent, les choristes parviennent à hausser grandement leurs aptitudes. «C’est grâce à des commanditaires comme M. Mathers que nous pouvons donner une telle formation à nos membres et que nous organisons une tournée européenne qui mettra en valeur les qualités musicales de notre formation.» L’Ensemble choral compte d’ailleurs chanter à l’église Saint-Eustache de Paris, la deuxième plus grande église de la Ville Lumière.

Une nouvelle présidente

Durant cette même conférence de presse, l’Ensemble choral a présenté sa nouvelle présidente exécutive, Odile Terreau. Interrogée sur les éléments qui retiendront le plus son attention, Mme Terreau a souligné que «la priorité demeure la campagne de financement, qui permet de faire vivre la chorale».

Constance Joanette demeure au sein du conseil d’administration de la chorale à titre de consultante sur le choix du répertoire. Appelée à faire le bilan des années où elle a été présidente, Mme Joanette a souligné la participation du public aux concerts de fin d’année de l’Ensemble choral, qui ont lieu à l’église mère de Saint-Eustache. «Le public répond généreusement, il se déplace pour venir entendre de grandes œuvres», dit-elle, soulignant la notoriété du chef de la chorale, Pierre Turcotte.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

La meilleur des aventures sucrées
- PUBLICITÉ -
Top