- PUBLICITÉ -
Une bourse pour des cours de cuisine

L’enseignant Matthew Blecker et la directrice Christyne Legault entourent les élèves de 8 et 9 ans du cours de cuisine

Une bourse pour des cours de cuisine

À l’école Saint-Jude

Pour une troisième année, l’école Saint-Jude, à Deux-Montagnes, offre des cours de cuisine à ses élèves. Depuis deux ans, ils sont dispensés en français et c’est grâce à la bourse versée par Hellmann’s, qui cette année s’élève à 5 000 $, que le programme est possible.

Un cours que les élèves et les parents attendent, indique la directrice Christyne Legault, puisqu’à la fin de celui-ci, les élèves invitent leurs parents pour une démonstration et une dégustation qui se déroulent dans une ambiance joyeuse, où un diaporama fait un survol en photos des enfants pendant leur cours.

C’est Matthew Blecker qui est l’enseignant cette année. Une figure masculine que semblent apprécier les élèves. Ce dernier donne le cours en français avec parfois des mots anglais, et en prenant soin de bien expliquer les différentes étapes de la recette de la journée, tout en faisant les gestes.

«C’est pour renforcer le programme francophone de l’école», explique Mme Legault. Dans les cours, si certains élèves parlent français, plusieurs autres sont anglophones, et c’est une des façons choisies par la direction pour les familiariser davantage avec la langue de Molière.

La représentante de Hellmann’s, Anne Bourgouin, était présente lors d’un récent petit point de presse, afin de remettre le chèque de 5 000 $. Un montant qui permettra à la directrice d’offrir, en plus des trois groupes de l’automne dernier divisés selon les âges, 6-7 ans, 8-9 ans et 10-11 ans, deux autres groupes de 6-7 ans cet hiver.

Lors du passage de L’ÉVEIL à l’école Saint-Jude, ce sont les élèves de 8-9 ans, alors à leur deuxième cours, qui se sont mis à la tâche en équipe de deux. Les recettes, pour la plupart trouvées sur le site Hellmann’s, intègrent des aliments simples et sont faciles à réaliser afin que les enfants puissent rapporter leur apprentissage à la maison.

Deux élèves plus âgés du service de garde étaient également présents pour donner un coup de main lors des cours qui se déroulent en fin de journée, après les classes. Des jeunes apparemment faciles à trouver, mentionne la directrice, puisqu’ils effectuent une rotation parmi les élèves intéressés à apporter leur aide.

Un engouement qui se vit également du côté des cours de cuisine eux-mêmes, souligne Mme Legault. Les enfants apprennent non seulement des recettes, mais une méthode de travail qui va de la préparation à la confection d’un plat, jusqu’à faire la vaisselle.

Les outils utilisés lors des ateliers, que ce soit les planches à découper, les napperons, les couteaux spéciaux, les bols, les tasses à mesurer ou ustensiles, ont pu être achetés notamment grâce aux fonds que la bourse Hellmann’s a donné à l’école depuis deux ans.

«Moi, c’est la troisième année que je suis les cours; j’aime ça», a indiqué une des élèves, en montrant son cartable bien rempli de recettes.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top