- PUBLICITÉ -
Une bâtisse toute neuve pour Moisson Laurentides

Annie Bélanger, directrice générale de Moisson Laurentides, et Laurent Martineau, président.

Annie Bélanger, directrice générale de Moisson Laurentides, et Laurent Martineau, président.

Une bâtisse toute neuve pour Moisson Laurentides

Avec le double de superficie

Dès le début de 2019, la nouvelle usine de Moisson Laurentides sera mise en chantier, rue Legault, à Blainville, tout près de la bâtisse actuelle. D’une superficie de 10 000 pieds carrés, on passera à 21 000 pieds carrés. Quant aux espaces réfrigérés et congelés, ils pourront contenir quatre fois plus de denrées.

Dès le début de 2019, la nouvelle usine de Moisson Laurentides sera mise en chantier, rue Legault, à Blainville, tout près de la bâtisse actuelle. D’une superficie de 10 000 pieds carrés, on passera à 21 000 pieds carrés. Quant aux espaces réfrigérés et congelés, ils pourront contenir quatre fois plus de denrées.

Mercredi, devant le terrain offert par la Ville de Blainville, à l’est du parc industriel, élus et partenaires se sont réunis pour assister à la pelletée de terre marquant le début des travaux. La directrice générale de Moisson Laurentides, Annie Bélanger, attendait ce moment avec impatience.

«Je suis vraiment fière que nous soyons ici aujourd’hui. Je suis vraiment contente. Je ne sais pas si vous sentez mon excitation, mais je le suis presqu’autant que lorsque nous avons reçu Justin Trudeau!» a-t-elle d’abord déclaré avant d’ajouter que la construction d’un nouvel immeuble était devenue nécessaire afin de continuer d’épauler les 82 organismes des Laurentides, auxquels vient en aide Moisson Laurentides.

«Cette première pelletée de terre est le fruit d’un long processus de réflexion. Une analyse exhaustive des besoins a été effectuée afin de s’assurer d’avoir un projet optimal» , a indiqué Mme Bélanger.

Au nombre de ces besoins criants, Moisson Laurentides voulait davantage d’espace pour accueillir, entre autres, les nombreux bénévoles qui se succèdent chaque jour dans le centre de tri. La nouvelle bâtisse répondra à cette nécessité.

«Nous allons aussi nous doter de milieux adaptés pour accueillir les personnes en insertion et en intégration au travail, de même que les centaines de bénévoles qui nous aident chaque année» .

Mme Bélanger peut compter sur la présence de 500 bénévoles, et ce, chaque année, pour aider la permanence dans ses opérations.

«Il y a énormément de demandes d’entreprises qui veulent venir nous aider avec leur équipe et je peux vous dire qu’il y a du travail à faire pour récupérer encore plus et trier les 3,5 millions de kilos de denrées que nous récupérons!» a-t-elle insisté.

Des statistiques éloquentes

Comme l’a indiqué Laurent Martineau, président du conseil d’administration de Moisson Laurentides, 20 700 personnes de la région ont besoin d’aide alimentaire, sur une base mensuelle. Parmi elles, près de 8 000 enfants n’ont pas accès à de la nourriture quotidiennement.

«C’est vraiment un enjeu majeur pour notre région, surtout que nous savons que nous ne parvenons pas à toutes les recenser. Il y en a donc probablement plus que cela!» a soutenu M. Martineau, rappelant que chaque semaine, chez Moisson Laurentides, les denrées sont récupérées, triées et partagées entre les 82 organismes aidés, afin que ceux-ci poursuivent leur mission auprès des personnes et familles moins nanties.

«Nos infrastructures actuelles ne répondaient plus au volume de denrées qui entrent. Au niveau de la réfrigération et la congélation, c’est devenu un enjeu. Avant d’être obligé de refuser des denrées, il fallait trouver un moyen d’avoir plus d’espace. Ce que nous annonçons aujourd’hui est un acquis important qui nous permettra de nous projeter dans le futur» .

Le coût de construction du nouveau bâtiment devrait tourner autour de 4 M$. De précieux partenaires tels la Ville de Blainville et Syscomax ont déjà laissé savoir qu’ils seraient de la partie. On espère maintenant du côté de Moisson Laurentides que d’autres se manifesteront, des Villes, entre autres. Le montage financier final sera présenté en janvier.

Array
- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

La meilleur des aventures sucrées
- PUBLICITÉ -
Top