- PUBLICITÉ -
Un virage numérique pour le 35e anniversaire

Âgée de 102 ans

Un virage numérique pour le 35e anniversaire

Bibliothèque de Deux-Montagnes

La bibliothèque de Deux-Montagnes soulignera en 2013 ses 35 ans d’existence. Un anniversaire bien particulier puisqu’il sera marqué par le virage numérique.

Du livre papier au livre numérique. C’est le thème retenu pour annoncer aux abonnés qu’ils devront en février renouveler leur carte, qui leur permettra d’emprunter cinq livres de plus et utiliser leur portable pour lire tranquillement à la maison.

Le principe? On choisit le bouquin désiré sur le site de la bibliothèque parmi la liste des 182 livres d’auteurs québécois disponibles. Lorsque son prêt est échu, il s’efface.

D’autres livres seront ajoutés en cours d’année, mais les usagers disposent déjà de ressources en ligne telles qu’Eureka, Découverte (pour jeunes), Word Book Kids et Tap’touche en ligne.

«Internet et le numérique ouvrent de nouveaux horizons pour la bibliothèque: elle est maintenant disponible 24 heures sur 24», fait remarquer Johanne Chaput, chef de la division Bibliothèque.

C’est toutefois le 23 avril que sera souligné le 35e anniversaire. La bibliothèque deux-montagnaise ouvrira ses portes à tous à l’occasion de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur. Au programme: gâteau, distribution de tasses promotionnelles et visite de la bibliothèque, en plus de plusieurs auteurs jeunesse présents.

Mme Chaput tient aussi à signaler la présence de l’auteur Robert Lalonde le 8 avril.

C’est tout un virage pour la petite bibliothèque municipale qui, sans les initiatives de sa première directrice, Annette Savoie, ne serait sans doute pas devenue ce qu’elle est aujourd’hui.

Rencontrée à son domicile de Deux-Montagnes, l’honorable retraitée de 102 ans se souvient encore parfaitement de l’endroit qu’on appelait alors la bibliothèque municipale. Elle venait tout juste de prendre sa retraite que le conseiller municipal Eddy Saint-Laurent la convainc de prendre la direction de l’endroit. C’était en 1976.

«C’était une vieille bibliothèque. Ça sentait la poussière. Il y avait de la mousse dans les livres qui, d’ailleurs, traînaient par terre. Les gens arrachaient les jaquettes. Ce n’était pas engageant», se remémore la doyenne de la bibliothèque.

À l’époque, la Ville de Deux-Montagnes refusait d’investir dans le réaménagement de la bibliothèque qui en avait pourtant bien besoin, selon Mme Savoie. Secondée par ses bénévoles, celle-ci s’est mise à la tâche, au ménage.

Puis un jour, elle entend le ministre de la Culture, Denis Vaugeois, dire qu’il faut un livre pour tous les Québécois. Elle file à Québec. Elle en revient avec une subvention de deux ans, ce qui lui permettra de transformer la petite bibliothèque.

«À partir de là, on a changé de local, car l’autre était miteux, et les gens qui y travaillaient étaient payés. On pouvait enfin acheter des livres», raconte Mme Savoie.

Cette femme aimée par ses employés – parole de Johanne Chaput – a été très triste en apprenant son congédiement en 1983. «La bibliothèque, c’était mon bébé. J’en ai fait du zona. J’avais le cœur brisé», confie Mme Savoie.

Mais cette dernière garde toujours un intérêt pour la lecture et l’écriture. Elle a écrit l’histoire de la bibliothèque en 1988 et vient de terminer ses mémoires. En découvrant le principe du livre numérique, elle s’est dite très impressionnée. Elle s’y mettra peut-être. Après tout, elle utilise déjà Internet et Google.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top