- PUBLICITÉ -
Un quatrième député au 15, chemin de la Grande Côte


Un quatrième député au 15, chemin de la Grande Côte

Ouverture du bureau de circonscription de Daniel Goyer

Élu député de Deux-Montagnes aux élections provinciales du 4 septembre dernier au Québec, Daniel Goyer a procédé, le lundi 26 novembre dernier, à l’ouverture officielle de son bureau de circonscription, qui sera donc situé au 15, chemin de la Grande-Côte, à Saint-Eustache, à deux pas du pont Arthur-Sauvé.

M. Goyer sera le quatrième député de Deux-Montagnes à installer ses pénates à cet endroit. Hélène Robert avait, la première, à y élire domicile lorsqu’elle était députée du Parti québécois (PQ). Ont suivi Lucie Leblanc, de l’Action démocratique du Québec (ADQ), puis Benoit Charette, député péquiste, devenu indépendant, puis membre de la Coalition avenir Québec (CAQ).

Plusieurs personnalités publiques de la région ont pris part à cette ouverture officielle. Outre des représentants politiques des villes de Saint-Eustache et de Deux-Montagnes, des représentants de la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles, en la personne du directeur général Jean-François Lachance, et du monde économique, avec Michel Goyer, directeur général de la Chambre de commerce et d’industrie de Saint-Eustache–Deux-Montagnes–Sainte-Marthe-sur-le-Lac, étaient sur place. Entre autres représentants du monde communautaire, notons la présence du président du conseil d’administration et de la directrice générale de l’Accueil communautaire jeunesse (ACJ) des Basses-Laurentides, Ronald Bélisle et Marie-Claude Renaud. Enfin, la famille nationaliste était évidemment bien présente lors de cette soirée. On a noté la présence de l’ex-député bloquiste de la circonscription de Rivière-des-Mille-Îles, Luc Desnoyer, défait aux élections fédérales de 2011.

Le bureau sera doté de deux attachés politiques. Jocelyne Goyette, ex-présidente du Parti québécois de Deux-Montagnes, sera responsable des relations avec les citoyens. Les groupes d’intérêts, parmi lesquels on compte les groupes communautaires et le lobby du monde des affaires et de la politique, pourront adresser leurs demandes à Sylvie Mallette. L’équipe du bureau de M. Goyer est complétée par une adjointe administrative en la personne de Linda Rioux. «C’est votre chez-vous, ma porte est ouverte, et nous allons essayer de faire le bout qu’on peut faire, malgré le fait que nous sommes minoritaires», a dit M. Goyer.

Depuis le 6 novembre dernier, M. Goyer est membre de la Commission des institutions, en compagnie de trois autres députés péquistes, quatre députés libéraux et un député caquiste. À ce titre, il doit se pencher sur plusieurs dossiers d’actualité comme le projet de loi 2 sur le financement des partis politiques et le projet de loi 3 sur la tenue d’élections à date fixe.

Il a aussi été nommé membre de la Commission de l’aménagement du territoire, un dossier qui aura des impacts majeurs sur l’avenir des municipalités de la couronne nord.

Finalement, le nouveau député de Deux-Montagnes siège au Bureau de l’Assemblée nationale, qui gère le fonctionnement interne du parlement québécois. «L’Assemblée nationale, c’est 700 employés et 118 millions de dollars de budget», a-t-il précisé. Il participera entre autres à l’élaboration des travaux d’agrandissement de l’édifice, ce qui, de son propre aveu, est en lien direct avec sa passion pour le patrimoine historique.

 

 

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Voyage  forfait tout inclus avec Air Transat
- PUBLICITÉ -
Top