- PUBLICITÉ -
Un monument en hommage au saint frère André

C'est l'artiste-sculpteur Gilles Lacroix qui a eu l'honneur de procéder au dévoilement de la pierre tombale noire qu'il a sculptée à la pointe sèche de diamant.

Un monument en hommage au saint frère André

Cimetière de Saint-Eustache

Depuis le 16 septembre dernier, le cimetière de Saint-Eustache a désormais un monument dédié à la mémoire du saint frère André.

L’événement a d’abord été célébré par une liturgie à l’église de Saint-Eustache par le prêtre modérateur Luc Bouchard et le diacre Charles-Émile Plante.

Le prêtre modérateur et le diacre se sont ensuite dirigés vers le cimetière, accompagnés d’un cortège de Chevaliers de Colomb de Saint-Eustache et de citoyens.

La pierre tombale en granit gravée par le sculpteur Gilles Lacroix, propriétaire de Granite Lacroix, de Laval, a été bénie par le prêtre modérateur Luc Bouchard, en hommage au saint frère André.

Le monument a, en fait, été gagné par le cimetière de Saint-Eustache au cours d’un tirage au sort lors du 25e congrès de l’Association des cimetières chrétiens romains du Québec, en mai dernier.

Le prêtre Bouchard s’est montré particulièrement heureux d’accueillir dans le cimetière le monument sur lequel est gravé le buste du saint frère André.

«C’est bien qu’on lui rende cet hommage et qu’il soit reconnu. C’est un grand de chez nous et il est très important pour la population catholique. Il a été proche des malades et il s’est dévoué», a commenté le prêtre Bouchard après la cérémonie.

«Dans le monde rationnel d’aujourd’hui, où la foi apparaît archaïque, la vie du frère André nous ramène à la simplicité. Il y a un peu de nous en lui et un peu de lui en nous», a tenu à préciser le prêtre, qui est arrivé à la paroisse Saint-Eustache en août dernier.

On se souviendra que le frère André a été canonisé le 17 octobre 2010 par l’Église catholique romaine. On le nomme depuis saint frère André.

Alfred Bessette, de son vrai nom, était un homme d’église à qui l’on a attribué plusieurs guérisons miraculeuses. Il est aussi l’homme religieux le plus célèbre du Québec. Né en 1845, il est décédé le 6 janvier 1937.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top