- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Un homme retrouvé mort à Saint-Eustache

Coups de feu sur la rue Globensky

Dans la nuit de samedi à dimanche dernier, c’était le branle-bas de combat sur la rue Globensky, à Saint-Eustache, alors qu’un homme s’est barricadé dans son logement après avoir tiré sur la voiture d’un livreur de restaurant. Le forcené a été retrouvé sans vie, le dimanche après-midi, par les policiers.

«Nos policiers ont dû se rendre au 267, rue Globensky, à Saint-Eustache, alors que vers 23 h 45, samedi soir, des tirs d’arme à feu ont été entendus. Sur place, nous avons dépêché une quinzaine d’agents de notre service afin d’assurer un périmètre de sécurité autour des lieux. Des résidants avoisinants ont été évacués et nous avons pris soin de noliser un autobus pour garder ces résidants au chaud», a commenté l’agent relationniste Normand Brulotte, du Service de police de Saint-Eustache, avant d’ajouter: «L’opération s’est terminée dans la soirée de dimanche puisqu’il a fallu attendre les agents du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). Je ne peux vous en dire plus, car l’événement est maintenant sous enquête.»

Selon ce qui a été rapporté par les médias nationaux, les coups de feu auraient été tirés à partir du deuxième étage de l’édifice à logement en direction d’une voiture de livraison, alors qu’un voisin avait commandé du poulet. Le conducteur n’a subi aucune blessure, alors qu’au moins l’un des tirs aurait heurté la voiture.

Appelé sur les lieux, le groupe d’intervention tactique de la Sûreté du Québec (SQ) a tenté d’entrer en contact avec l’individu au 267, rue Globensky, mais en vain. Ce n’est que vers 15 h, dans l’après-midi de dimanche, que la SQ a forcé une introduction avec un robot dans le logement, pour y découvrir un cadavre. De toute évidence, l’individu aurait mis fin à ses jours.

Comme il y a mort d’homme, une enquête indépendante doit être réalisée par une autre instance policière et elle sera assurée par le SPVM.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top