- PUBLICITÉ -
Un excédent est prévu pour 2012 à Sainte-Marthe-sur-le-Lac

La mairesse de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Sonia Paulus.

Un excédent est prévu pour 2012 à Sainte-Marthe-sur-le-Lac

Rapport sur la situation financière

La mairesse de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Sonia Paulus, a procédé à la lecture du rapport sur la situation financière de la Ville, le 14 novembre dernier, durant la séance du conseil municipal. Et tout indique qu’un autre surplus attend la Ville pour 2012.

Les états financiers consolidés de la Ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac pour 2011 présentaient un excédent après affectation de 875 132 $, en fonction de revenus de 19 493 862 $ et de dépenses de l’ordre de 16 766 969 $. «L’excédent de 2011 s’explique par des revenus plus élevés que les prévisions budgétaires, entre autres sur les taxes de mutation», a expliqué la mairesse.

L’excédent accumulé atteignait alors 1 867 676 $, ajouté aux fonds réservés de 2 131 151 $. «La dette à long terme de la Ville a une fois de plus été réduite en 2011, précise Mme Paulus. Le 31 décembre 2011, elle se situait à 16 628 667 $ en baisse de 9,3 % comparativement à 2010 et à 23 % par rapport à 2006, un an après mon arrivée à la mairie de Sainte-Marthe-sur-le-Lac. Comme l’an dernier, le pourcentage d’augmentation de la dette de la Ville est nettement inférieur à la croissance de sa RFU.»

Les indications préliminaires quant aux prochains états financiers, établies en fonction des revenus et des dépenses pour l’exercice en cours, font en sorte que l’administration Paulus croit terminer l’année 2012 avec un excédent budgétaire.

La mairesse a aussi rendu publics les salaires et allocations touchés par les élus marthelacquois. En 2012, Mme Paulus a obtenu 41 708 $ en salaire et une allocation de 15 310 $. Ses fonctions à la MRC de Deux-Montagnes lui donnent droit aussi à un montant de 380,08 $ sur une base mensuelle. Les conseillers municipaux reçoivent quant à eux un salaire annuel de 12 671 $ et une allocation de 6 334 $.

Concernant le programme triennal d’immobilisations, la mairesse a déclaré que «malgré notre croissance des dernières années, la plus importante de la région de Montréal, notre administration demeure lucide, prudente et rigoureuse», soulignant que les efforts financiers de la Ville ont tendu vers le remboursement de la dette. «Il ne faut pas tomber dans le piège du relâchement que pourrait nous tendre un développement aussi fructueux. C’est pourquoi nous avons réduit la dette ces dernières années, plutôt que de nous lancer dans des projets coûteux. Nous investissons à la mesure de nos besoins et de nos moyens», a-t-elle ajouté.

Au chapitre des projets qui ont été effectués ou amorcés en 2012, on trouve le raccordement du réseau d’aqueduc aux nouveaux puits d’eau potable, qui devrait se finaliser en décembre, la réfection ou l’aménagement d’espaces comme les terrains de tennis au parc Maurice-Bonette, l’aménagement du parc des Pins et le réaménagement du boulevard des Promenades.

«Nous sommes à terminer les derniers préparatifs avec, pour cible, le maintien d’une charge fiscale raisonnable, en assurant la protection de notre panier de services et en poursuivant les investissements dans la qualité de vie collective», a-t-elle conclu.

Le budget doit être adopté le 12 décembre prochain à 19 h, lors d’une séance extraordinaire qui précédera l’assemblée ordinaire du conseil municipal.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top