- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Un discours d’ouverture rassembleur de la première ministre

Selon les députés Beaudoin et Goyer

La députée de Mirabel, Denise Beaudoin, et le député de Deux-Montagnes, Daniel Goyer, estiment que le discours d’ouverture prononcé par la première ministre Pauline Marois est rassembleur et identifie clairement un Québec pour toutes et pour tous.

Rappelons que le discours d’ouverture qu’a livré la première ministre à l’Assemblée nationale, le 31 octobre, a été élaboré selon quatre grands thèmes, soit l’intégrité, la prospérité, la solidarité et l’identité. Dans ce contexte, les deux députés ont affirmé par le biais d’un communiqué commun «leur intention de faire avancer leurs dossiers dans leur circonscription respective sans jamais se montrer attentiste.»

Pour sa part, Mme Beaudoin assure à ses commettants qu’elle travaillera à un développement moderne, durable et surtout responsable: «Je suis déterminée à appuyer le développement économique chez nous, mais à partir des pratiques les plus élevées en matière de protection de l’environnement et d’acceptabilité sociale. Pas question de laxisme dans ce domaine.»

De plus, la députée entend, entre autres, appuyer la croissance de l’agriculture familiale et l’agrotourisme. «Le secteur agricole fournit chez nous de très nombreux emplois, et l’agroalimentaire s’avère être un très important employeur manufacturier. Je porterai donc une attention particulière à la relève et je placerai la souveraineté alimentaire au cœur de mon action», a-t-elle indiqué.

En matière de condition féminine, Denise Beaudoin ajoute: «Notre gouvernement a décidé d’agir avec force. Je mettrai toute mon énergie et l’appui de mon gouvernement pour contrer la violence conjugale et celle faite aux femmes.»

Fortement préoccupée par la situation des jeunes et par le décrochage scolaire dans sa circonscription, la députée de Mirabel soutient que «l’éducation et le combat contre ce fléau doivent s’engager dès la petite enfance».Elle appuie sans réserve la vocation éducative des services de garde québécois. Mme Beaudoin considère que le réseau des centres de la petite enfance (CPE) constitue un investissement très rentable pour la société québécoise.

Pour ce qui est du député de Deux-Montagnes, Daniel Goyer, il accueille très favorablement le lancement d’une stratégie industrielle de développement durable des transports, dont le transport collectif reposant sur une énergie propre, renouvelable.

«Sachant que la compagnie Nova Bus, installée à Saint-Eustache, travaille actuellement à la mise au point d’un autobus entièrement mû par un moteur électrique innovateur, dont la mise en service est prévue pour 2014, je ne puis que me réjouir de cet alignement prometteur», a fait valoir M. Goyer.

Côté santé, le député dit partager les préoccupations de tous les Québécois. Il s’inscrit pleinement dans la ligne du discours d’ouverture de Mme Marois visant à la mise sur pied de groupes de médecine familiale (GMF).

Dans un autre contexte, ce même discours a fait mention de la volonté du gouvernement de promouvoir l’identité québécoise. «Il y aura le dépôt d’une nouvelle Charte de la langue française et je serai fier de voter pour cette charte», mentionne le député Goyer qui conclut ainsi: «Je suis là pour promouvoir l’idée d’un Québec libre, d’un Québec ayant le souci de préserver son environnement, et finalement d’un Québec moderne.»

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

La meilleur des aventures sucrées
- PUBLICITÉ -
Top