- PUBLICITÉ -
Un concierge plus que dévoué à l’école de l’Amitié

L’enseignant François Séguin utilise ici la fameuse télévision à écran plasma de 50 pouces pendant son cours d’anglais à l’école de l’Amitié.

Un concierge plus que dévoué à l’école de l’Amitié

À Saint-Placide

Daniel Maisonneuve est le concierge de l’école de l’Amitié, à Saint-Placide. Un homme humble plus que dévoué au bien-être de son école. Il a dernièrement réussi à financer l’achat, avec l’aide de commanditaires, d’une télévision à écran plasma de 50 pouces pour remplacer le vieil équipement existant.

«J’ai réalisé que la télévision était désuète et j’ai eu l’idée de la changer. Je connais beaucoup de gens, j’en ai sollicité et ç’a été facile. J’ai mis le même montant qu’eux», explique, en entrevue, Daniel Maisonneuve.

La télévision qui a été offerte à l’école en janvier 2012 sert, entre autres, à effectuer des présentations PowerPoint lors de conférences, à naviguer sur Internet, comme outil d’enseignement ou lors des journées de pluie, sur l’heure du dîner, à regarder des films. Elle est aussi utilisée par le service de garde.

Daniel Maisonneuve est l’exemple d’un concierge qui va au-delà de son travail pour améliorer le quotidien de la petite école. «J’aime beaucoup aider», dit simplement cet homme qui s’implique jusqu’au bout, de l’idée de changer les choses à la réalisation de ses projets, en passant par une implication financière personnelle et, ce, avec une réelle passion.

«Je n’ai jamais vu ça!» de lancer sincèrement le directeur Luc Desilets. Il ajoute, en parlant des projets de Daniel: «Les gens s’impliquent ici, c’est incomparable à Saint-Placide. Ça se tient et l’école est très importante pour le milieu. Les gens sont généreux.»

Daniel Maisonneuve a fait le choix de travailler à l’école de l’Amitié et y prend un plaisir évident. «Je regarde et il faut que j’améliore. Je fais plein de petits travaux pour aider. Je suis un patenteux perfectionniste. J’ai toujours plein d’idées et de projets. J’améliore toujours et voir le visage heureux des gens, c’est comme ça que je me paye la traite», ajoute-t-il avec un grand sourire.

Un homme qui a fait plusieurs choses depuis son arrivée à l’automne 2011 et qui ont été offertes généreusement à la petite école qui a un budget limité pour ses 120 élèves.

En plus de la télévision, qu’il a fixée ingénieusement pour éviter qu’elle ne bascule dans le transport, il a trouvé et réparé des bâtons de hockey pour la récréation, installé des mangeoires d’oiseaux, trouvé une façon habile de déplacer les meubles lourds et il organisera un tour de calèche pour les élèves à l’automne.

Bien souvent, le matériel pour ses projets (bois, nourriture d’oiseaux, palettes de hockey) a été donné gratuitement ou à très peu de frais. «La réponse de la communauté est rapide. Les gens sont dévoués», remarque Daniel qui habite le secteur de Saint-Augustin, à Mirabel. Son sourire et son enthousiasme ont certainement contribué à son succès, lui qui a amassé les fonds pour la télévision en seulement deux mois.

Dans ce projet, les différents partenaires qui y ont été associés sont la Municipalité de Saint-Placide, le Marché de la place, Coiffure 200; tous de Saint-Placide; l’animalerie La Ménagerie, Location d’outil Atlas, le Restaurant Jean Lafitte, les employés de la SAQ, tous du secteur de Saint-Augustin; de même que le restaurant L’Historique et le dépanneur Le Ravitailleur, tous du secteur de Saint-Benoît; ainsi que Daniel Maisonneuve lui-même.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top