- PUBLICITÉ -

Photo by Prasesh Shiwakoti (Lomash) Unsplash – Plus de 100 000 doses de vaccin ont été administrées à ce jour dans la région des Laurentides.

Troisième vague: les effets tardent à se faire sentir

La troisième vague est résolument commencée, au Québec. Si les variants du coronavirus font la vie dure aux experts de la santé publique et à ceux qui nous gouvernent, il faut admettre que les effets ne se font pas encore sentir d’une manière spectaculaire, dans les Basses-Laurentides.

C’est du moins le constat qui s’imposait, à la lumière des données publiées le jeudi 8 avril, la santé publique des Laurentides dressant, une fois par semaine, un bilan de la situation pour chacune des municipalités de ce territoire. Or, il n’est pas ici question de ralentissement, mais on observe tout de même que le rythme de croissance du virus, chez nous, demeure plutôt stable.

MRC de Thérèse-De Blainville

À Blainville, qui passera bientôt le cap des 2 000 cas (si ce n’est déjà fait), on affichait un cumulatif de 1 985 résidants contaminés par la COVID-19, depuis le début de la pandémie. Or, 37 cas s’étaient ajoutés, entre le 1er et le 8 avril, ce qui est assez semblable aux semaines précédentes. À l’inverse, on enregistrait suffisamment de guérisons pour abaisser le nombre de cas actifs, qui passait à 44 (-2).

À Sainte-Thérèse, 1 092 résidants ont contracté la maladie jusqu’ici (+22), alors que le nombre de cas actifs est en hausse de quatre, avec 25. Boisbriand a aussi franchi le cap des 1 000 cas, avec un cumulatif de 1 028 (+29). On y dénombrait aussi 30 cas actifs (+1).

Dans les autres villes de la MRC, la situation est la suivante : Rosemère, 525 cas (+18) et 18 cas actifs (-1); Sainte-Anne-des-Plaines, 486 cas (+10) et 10 cas actifs (+6); Bois-des-Filion, 407 cas (+7) et huit cas actifs (+3); Lorraine, 366 cas (+8) et 10 cas actifs (+1).

MRC de Deux-Montagnes

On observe sensiblement la même tendance, dans cette MRC, à l’exception de Saint-Eustache, où 49 citoyens ont reçu un résultat positif, entre le 1er et le 8 avril, ce qui portait le nombre total de cas à 1 697 depuis le début de cette crise sanitaire. On a par ailleurs bouclé la semaine avec 46 cas actifs (+15).

À Sainte-Marthe-sur-le-Lac, 565 citoyens ont dû composer avec la maladie, jusqu’ici, une hausse de neuf cas en une semaine. Après avoir penché vers le bas, le nombre de cas actifs a légèrement augmenté, alors qu’on en dénombrait 11 (+2).  Tout près, Deux-Montagnes affiche désormais un cumulatif de 491 cas (+4). Dans la colonne des cas actifs, on affiche une donnée approximative (1 à 4), alors qu’on en comptait 12, la semaine dernière.

Dans les autres villes de la MRC, le tableau se lit comme suit : Pointe-Calumet, 171 cas (+1) et 1 à 4 cas actifs; Saint-Joseph-du-Lac, 21 cas (+1) et 1 à 4 cas actifs; Oka, 102 cas (+5) et sept cas actifs (+1); Kanesatake, 31 cas (+0) et aucun cas actif; Saint-Placide, 21 cas (+1) et 1 à 4 cas actifs.

Mirabel

Enfin, à Mirabel, qui est à la fois ville et MRC, 1 759 citoyens (+19) ont dû combattre la maladie, jusqu’ici, alors que le nombre de cas actifs était de 23 (+5).

Variants, vaccins et guérisons

En date du 8 avril, la santé publique des Laurentides avait détecté 611 cas de variants, principalement en provenance du Royaume-Uni, ce qui représente 96,5 cas par 100 000 habitants.

Par ailleurs, 102 782 doses de vaccin avaient été administrées et l’on affichait 17 376 guérisons au tableau.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top